# RADIO.LUCMICHEL/ INTERVIEW DE LUC MICHEL POUR PRESS TV DU 2022/ QUI MENACE LA PAIX ? L’ARME ATOMIQUE QUE L’IRAN NE POSSEDE PAS OU LA BOMBE ATOMIQUE OCCULTE ISRAELIENNE ?

Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-interview-de-luc-michel-pour-press-tv-du-2022-qui-menace-la-paix-larme-atomique-que-liran-ne-possede-pas-ou-la-bombe-atomique-occulte-israelienne-212587/

2022 11 24

L’Iran commence à enrichir de l’uranium à 60% :
l’Iran a entamé la production d’uranium enrichi à 60% dans son usine de Fordo. L’Iran a annoncé mardi 22 novembre qu’il a informé l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de sa décision de produire de l’uranium enrichi à 60% dans une lettre envoyée au Conseil des gouverneurs de l’AIEA. Téhéran a décrit cette décision comme une réponse forte à la récente résolution anti-iranienne adoptée par ce conseil.

Le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), Mohammad Eslami a annoncé ce mardi que la production d’uranium enrichi à 60% à Fordo a commencé depuis lundi. « Nous avons dit que les pressions politiques ne changent rien et que l’adoption d’une résolution (à l’AIEA) suscitera une réaction sérieuse de la part de l’Iran », a-t-il ajouté. Dans sa première démarche, l’Iran a entamé la production d’uranium enrichi à 60% dans son usine de Fordo. Dans sa seconde action, il a injecté du gaz dans deux autres cascades (de centrifugeuses) IR-2m et IR-4 sur le site de Natanz.

Luc Michel, géopoliticien, nous donne plus d’explications.

L’AGENCE DES GOUVERNEURS EST MANIPULEE PAR ISRAËL

Le porte-parole de la Commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement iranien a souligné que les mesures compensatoires de l’Iran sont à la fois légales et adoptées en représailles des actions de l’autre partie. « Nous avons également annoncé officiellement que si l’autre partie exécute pleinement ses obligations, nous sommes prêts à revenir à nos engagements. » Il a qualifié la réaction des parties occidentales et européennes aux mesures compensatoires de l’Iran d’illogique. Les Européens abusent des organes politiques, y compris le Conseil des gouverneurs de l’AIEA, et tentent d’accroître la pression politique sur l’Iran.

« Il va de soi que la récente résolution du Conseil des gouverneurs n’a rien à voir avec les mesures compensatoires de la République islamique d’Iran et qu’elle se concentre davantage sur les allégations du régime sioniste concernant certains sites », a-t-il ajouté.

LE CHEMIN DE L’INTERACTION ENTRE L’IRAN ET L’AGENCE EST OUVERTE

Selon ce parlementaire iranien, des pourparlers officiels et officieux entre l’Iran et l’Agence sont en cours. « La voie de l’interaction entre l’Iran et l’Agence est ouverte, mais les actions telles que la publication d’une résolution portent préjudice à leur coopération », a-t-il réaffirmé. Et d’indiquer : « De telles résolutions sont une action inutile et nuisible à la coopération entre l’Iran et l’AIEA. La République islamique d’Iran réagira. »

LA RESOLUTION ANTI-IRANIENNE ADOPTEE PAR L’AIEA VISE A MAINTENIR UNE PRESSION MAXIMALE SUR L’IRAN. (PRESIDENT DE L’OIEA)

« L’Iran prendra des mesures pacifistes dans le cadre du programme nucléaire du pays, qui sera signalé par les inspecteurs à l’AIEA, et dans ce cadre, la République islamique d’Iran montera la réaction nécessaire à la résolution », a-t-il réitéré.

LA COOPERATION L’IRAN/AGENCE DOIT ETRE EXEMPTE DE TOUTE PRESSION ET ACCUSATION

Soulignant le fait que la coopération Iran-AIEA doit être exempte de toute pression et accusation, il a déclaré que la République islamique d’Iran a déjà donné une réponse écrite concernant les emplacements présumés et a réitéré qu’elle est prête à fournir des explications sur les ambiguïtés à condition que l’autre partie adopte une approche logique. « La voie de la coopération et de l’interaction est meilleure que la pression et la confrontation. La négociation et la coopération sont le meilleur moyen pour répondre aux questions en suspens », a-t-il conclu.

* RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/

* LUCMICHEL-TV

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ L’ÉDITION AMÉRICAINE DU NEW YORK TIMES A CONFIRMÉ L’AUTHENTICITÉ DE LA VIDÉO, DANS LAQUELLE DES NAZIS UKRAINIENS EXÉCUTENT DES SOLDATS RUSSES CAPTURÉS

LM.GEOPOL -IV-2022 crimes ukr II (2022 11 22) FR

Fabrice Beaur pour
Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2022 11 22/ Série IV/
(avec Russosphère)

* Voir aussi sur RADIOI.LUC.MICHEL/
ET SI L’ON PARLAIT DES CRIMES DE GUERRE UKRAINIENS ?
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-pcn-nop-geopolitique-anti-nato-luc-michel-et-si-lon-parlait-des-crimes-de-guerre-ukrainiens-212070/
Des vidéos vérifiées comme authentiques par le New York Times montrent un horrible moment de conflit. « Il semble que la plupart d’entre eux aient reçu une balle dans la tête. Il y a des mares de sang. Cela indique qu’ils y ont simplement été laissés morts. Il semble qu’il n’y ait eu aucune tentative pour les relever ou les aider » a conclu le Dr Rohini Haar, conseiller médical de Physicians for Human Rights. « La Russie trouvera et punira ceux qui ont abattu des prisonniers de guerre russes dans la zone de l’opération spéciale » a déclaré l’attaché de presse du président russe Dmitri Peskov. « La Russie cherchera elle-même ceux qui ont commis ce crime. Ils doivent être retrouvés et punis » a déclaré Peskov aux journalistes. Il a souligné que « la Russie fera tout son possible dans le cadre des mécanismes internationaux pour attirer l’attention sur ce crime et demander des comptes aux auteurs ». Quelques mois ou plusieurs années, ils seront identifiés et pourchassés pour que justice soit faite. Les « services » ont la mémoire très longue !

Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LUCMICHEL-TV https://vk.com/lucmicheltv

TWITTER https RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/podcast/radiolucmichel/://twitter.com/LucMichelPCN

FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# CENTRAFRICA-NEWS-TV/ FAKES DE PARIS : MACRON ACCUSE SANS VERGOGNE MOSCOU ET WAGNER EN AFRIQUE !

CNT - 311 macron accuse moscou (2022 11 22) (1)

Luc Michel
2022 11 22/
A la suite du State Department US (**), Macron, continateur de Foccart et de Le Drian, se lance dans une grande offensive de propagande et de médiamensonges contre la Russie en Afrique et contre la RCA. Emmanuel Macron dénonce le « projet de prédation » russe à l’œuvre en Afrique (sic). En marge du Sommet de la francophonie, le chef de l’Etat français a notamment dénoncé « l’action du groupe paramilitaire russe Wagner au Mali et en Centrafrique ».
Emmanuel Macron a accusé la Russie « d’alimenter une propagande antifrançaise en Afrique pour servir un « projet de prédation » sur des pays africains en difficulté », où la France a subi ces dernières années des revers militaires et, de manière plus générale, une perte d’influence.
Interrogé en marge du Sommet de la francophonie, qui s’est tenu à Djerba, en Tunisie, les 19 et 20 novembre, sur les critiques voulant que la France exploite ses liens économiques et historiques avec ses anciennes colonies pour servir ses propres intérêts, le président français a répondu dans une interview à TV5 Monde : « Cette perception, elle est alimentée (…) par d’autres, c’est un projet politique. Je ne suis pas dupe, beaucoup d’influenceurs, y compris parfois des gens sur vos plateaux, sont payés par les Russes. On les connaît. »
MACRON MENT ET SON MENSONGE EST DENONCE PAR SES MENTORS AMERICAINS
En effet, un Rapport du Pentagone de 2020, explique le contraire !
Ce Rapport du Pentagone – intitulé « AU-DELA DE LA « GUERRE HYBRIDE » : UNE EXPLORATION NUMERIQUE DES ENTREPRENEURS D’INFLUENCE RUSSES » (16 oct. 2020) – qui identifie 5 grands « entrepreneurs d’influence » au cœur de la guerre de l’information russe et de la diplomatie parallèle russe en Afrique, dont Yevgeny Prigozhin et Luc Michel. Ce « Rapport », établi sur des sources dites « scientifiques » (en fait ces universitaires recrutés et financés pat l’Administration US, sont devenus des agents d’influence américains spécialisés dans la Russophobie) est là pour donner un vernis scientifique aux campagnes russophobes du Pentagone et des vitrines légales de la CIA. L’on y  que Luc Michel (cité en premier dans cette version) est un des « premiers aventuriers de l’influence médiatique russe » et que « Luc Michel n’est pas le seul exemple d’entrepreneuriat d’influence soutenant les intérêts russes (…) représentent de formidables chambres d’écho pour la Russie sur le continent et de grands entrepreneurs russes d’influence, comme Yevgeny Prigozhin, s’intéressent désormais à l’Afrique de plus près ». Ce Rapport est financé par le département américain de la Défense et  l’Office of Naval Research de l’US Navy.
On y explique que « que pour saisir l’influence de la Russie à l’étranger, il faut comprendre la « diplomatie grise » du pays (…) Nous définissons les « entrepreneurs d’influence » comme des personnes qui investissent leur propre argent ou leur capital social pour développer leur influence à l’étranger (… ) ».
Pas d’argent russe du Kremlin ! Pas  de « gens sur les plateaux, payés par les Russes » ! Macron ment !!!
POURQUOI LA HAINE DE LA FRANCE ?
Il ajoute :  « Plusieurs puissances, qui veulent bâtir une influence en Afrique, développent cela pour abîmer la France, abîmer sa langue, faire douter, mais surtout aller chercher des intérêts », a poursuivi le chef de l’Etat français.
J’ai sur AfriqueMédia et sur la revue diplomatique de Serguei Lavrov (Mae russe) expliqué les raisons de la haine de la France : « Les Européens disent qu’ils vont ouvrir une enquête pénale sur les « crimes » de la Russie contre l’Ukraine, mais la Cour pénale internationale n’a pas encore ouvert d’enquête sur les massacres en Libye, en Syrie et sur le pillage des matières premières africaines. On nous dit que l’Europe a éradiqué le racisme, mais aujourd’hui on le voit fleurir partout. Les portes s’ouvrent toutes grandes aux Ukrainiens, le maire de Paris, Hidalgo, promet d’ouvrir une école pour les enfants ukrainiens, et les réfugiés d’Afrique et du Moyen-Orient sont toujours assis dans des camps de tentes à Calais. La guerre au Yémen dure depuis sept ans, avec déjà 340 000 victimes, et pas une seule manifestation de soutien au Yémen. Pourquoi les Yéménites sont-ils pires que les Ukrainiens ? Couleur de peau? Les Français ont fait semblant d’être tolérants, ils étaient et sont racistes ! « 
Propos répétés à Paris lors d’un Colloque international avec Lionel sinsou !)
* Lire sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ ‘OVERLY OCCUPIED WITH UKRAINE, FRANCE HAS LOST AFRICA’ (THE INTERNATIONAL AFFAIRS)
LE DECLASEMENT DE LA France
Le livre de Christian Chesnot et Georges Malbrunot (MICHEL LAFON 13/01/2022) sur « LE DECLASSEMENT FRANÇAIS » mène une grande enquête dans les coulisses diplomatiques sur les raisons profondes de ce déclassement français.
Alors qu’elle jouissait d’un véritable crédit, la France est aujourd’hui déclassée au Sahel, au Moyen-Orient et au Maghreb. La conséquence de quinze ans d’une politique versatile que les auteurs ont décryptée à Paris, Rabat et Téhéran, jusque dans le champ de ruines irako-syrien en passant par Tel-Aviv. « Un recul que, malgré son volontarisme et une vision stratégique, Emmanuel Macron, trop pressé et catégorique, n’a su enrayer »…
Après avoir autopsié le rêve brisé du président français de redresser le Liban, avec ses stériles coups de gueule contre les dirigeants de Beyrouth et son surprenant pas de deux avec le Hezbollah, les auteurs montrent comment, dans le dossier mémoriel avec l’Algérie, il s’est retrouvé piégé…
Dévoilant les termes du pacte entre Erdogan et Daech, ce livre montre comment, en Libye, la DGSE a mené une funeste guerre secrète contre notre allié italien. Une vilenie pratiquée y compris à Paris où une poignée de diplomates néoconservateurs, obsédés par la menace iranienne, sont allés jusqu’à initier une enquête du ministère de l’Intérieur contre un de nos ambassadeurs sourd à leurs thèses. Emmanuel Macron se voulait  » le maître des horloges « . Dans le sérail oriental ou africain, il aura découvert que le temps est loin d’avoir la même mesure des deux côtés de la Méditerranée.
* Ecoutez sur RADIO.LUCMICHEL/
EODE GEOPOLITIQUE/ LUC MICHEL: LE DECLASSEMENT FRANÇAIS, QUELLE EST LA VRAIE NATURE DU GRAND JEU GEOPOLITIQUE POUR L’AFRIQUE CENTRALE ?
Après une décennie de présence militaire au Mali dans le cadre d’une opération antiterroriste, dont le bilan ne fait pas l’unanimité, la France a retiré ses troupes après que l’armée malienne a pris le pouvoir lors d’un coup d’Etat en 2020. Les nouveaux dirigeants ont ensuite invité la société paramilitaire privée Wagner pour l’aider dans son combat contre les mouvements islamistes, et rompre tout lien avec Paris. Moscou déclare que Wagner ne représente pas l’Etat russe et n’est pas payé par lui. Mais l’Union européenne a imposé des sanctions à l’organisation paramilitaire qu’elle accuse de mener des opérations clandestines pour le compte du Kremlin », affirme pourtant Le Monde (Réseaux Sorös) : « En 2021, un rapport des Nations unies a accusé des instructeurs russes et des troupes locales en République centrafricaine d’avoir fait usage d’une force disproportionnée contre des civils, tué des gens de manière aveugle, occupé des écoles et perpétré des pillages à grande échelle (sic). Le Kremlin a répondu qu’il s’agissait d’un mensonge et que les instructeurs russes n’avaient jamais pris part à des meurtres ou à des vols dans ce pays riche en or et en diamants !.
 « Il suffit d’aller voir ce qu’il se passe en ce moment en Centrafrique ou ailleurs pour voir très clairement le projet russe qui y est à l’œuvre quand la France est bousculée. C’est un projet de prédation », a ajouté Emmanuel Macron, pointant du doigt « la complicité d’une junte militaire russe » au Mali.
LES MEDIAS FRANÇAIS EN APPUI DES FAKES DE MACRON
« Un an de Wagner au Mali » : un rapport bidonné « détaille les activités des mercenaires dans le pays ». Issu des officines de Sorös et diffusé par France24, ce « rrpport » est commandé par Macron. « Cela fait un an que les mercenaires du groupe Wagner sont arrivés au Mali. Que s’est-il passé depuis ? » : où les fausses « explications » de France 24.
POURQUOI LE MONDE A L’OFFENSIVE ?
Dans des enquêtes précédentes, en 2016 et 2017, je décryptais comment la presse africaine, et la presse occidentale à destination des africains, encore appelée « nouveaux médias africains », était l’objet d’une vaste opération de manipulation, qui a préparé (parfois longtemps avant 2014) et encadré médiatiquement le soi-disant « printemps africain » …
* relire ENQUETES SUR LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE (VII) :
COMMENT LA PRESSE AFRICAINE SE FAIT INTOXIQUER PAR LES ‘SONDAGES’ ET AUTRES ‘INFOS’ DES RESEAUX SORÖS ET DES VITRINES LEGALES DE LA CIA !
http://www.panafricom-tv.com/2017/09/12/panafricom-enquetes-sur-la-destabilisation-de-lafrique-vii-comment-la-presse-africaine-se-fait-intoxiquer-par-les-sondages-et-autres-infos-des-resea/
Mais les exemples étant toujours les plus parlant, nous allons évoquer un cas concret, qui est au cœur de cette opération de manipulation : l’Axe OSIWA – Sorös – Monde Afrique ! Exemple qui vaut démonstration et qui explique comment fonctionne cette vaste action de déstabilisation « en réseaux » …
Le MONDE AFRIQUE est directement sponsorisé par la fondation OSIWA de Georges Sorös, le financier des « révolutions de couleur » (1).
Pour ceux qui nous accusent de « complotisme » ( !!!), « Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) est membre du réseau mondial des Fondations Open Society initiées en 1993 par le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros », explique sans vergogne le quotidien parisien sur son site :
« OSIWA, crée en 2000, a pour vocation de soutenir la création de sociétés ouvertes en Afrique de l’Ouest à travers la promotion d’une gouvernance démocratique inclusive, de la transparence et du sens de la responsabilité dans la gestion des institutions et ressources publiques, et des droits humains. Elle soutient la lutte contre la corruption et l’émergence d’une citoyenneté active, ayant notamment mis en place l’Institut Ouest Africain de la Société Civile. OSIWA, qui soutient à la fois des médias, comme la radio WADR à Dakar, et les enquêtes de journalistes indépendants, se félicite de la création du site Le Monde Afrique, qui va participer à la diffusion d’une information indépendante sur le continent. Le partenariat avec Le Monde Afrique s’inscrit dans une volonté commune de promouvoir un débat libre et progressiste sur tous les enjeux économiques et sociopolitiques auxquels doit faire face l’Afrique de l’ouest. »
LA VOIX DE SON MAITRE :
OPPOSITIONS FANTOCHES « AFRICAINES » COMPRADORES …
On notera à ce sujet que ce sont les mêmes réseaux du PS et de la sociale-démocratie franco-belge qui marionnettisent l’opposition équato-guinéenne fantoche, la CORED (en pleine décrépitude).
QUE SONT LES MEDIAS DE SOROS ET LE ROLE DE LA FONDATION OSIWA ?
Lire mon enquête n° VII (lien au début de cette enquête) (2) sur le rôle de Sorös et de son associé Mo IBRAHIM. J’y analyse – faits, noms et source en appui – les réseaux de déstabilisation des USA en Afrique, qui organisent depuis août 2014 un « printemps africain » dans de nombreux pays.
J’y explique particulièrement comment la presse africaine et la presse occidentale à destination de l’Afrique sont prises en main et financées par les « vitrines légales de la CIA » (NED, NDI, USAID, réseaux Soros, Open Society et cie). Et comment toute la presse africaine est désinformée et intoxiquée par ces mêmes réseaux via des Ong spécialisées (Afrobarometer, CDD-Ghana, ISAWA, etc). Au cœur de ces réseaux la fondation sud-africaine OSIWA …
LA VOIX DE SON MAITRE (II) :
LE MONDE ET LE MONDE AFRIQUE MEGAPHONES DES RESEAUX SORÖS
« Les sections africaines de l’Open Society (hors OSF Afrique du Sud) financent/sont partenaires de près de 250 organisations africaines. Indépendance ou mainmise sur les différents pans des sociétés africaines ? (question rhétorique) », interroge le site « Congo30juin », qui analyse la tribune permanente offerte aux réseaux de Sorös :
« Le Monde ouvre régulièrement ses colonnes à l’avocat William Bourdon, dont nous avons relevé la proximité (voire l’intimité) avec les réseaux Soros (qui financent Sherpa, l’ONG de Bourdon). L’une de ses dernières tribunes en date concerne la PPLAAF, à la composition ultra-sorosienne. Le Monde rapporte depuis au moins dix ans, sans distance critique aucune, plusieurs rapports («Bois de Sang», Glencore, forêt au Cambodge, etc.) de Global Witness, à laquelle l’Open Society a donné plus de 14 millions de livres sterling (plus de 16 millions d’euros) en douze ans, au Conseil d’administration duquel on trouve Alexander Soros (l’un des fils de George et également bailleur de fonds de Global Witness et Aryeh Neier (…) Le Monde relaie les rapports de l’ONG Transparency International, que Soros finance depuis au moins 1999, pour un total de près de 4,5 millions d’euros, et qui n’est pas non plus mise en perspective au vu de ces informations, ni dans sa branche internationale, ni dans son chapitre français (…) Plus simplement : le journal Le Monde, une fois de plus au service des puissants, n’effectue pas de travail critique sur George Soros mais le défend, en mettant gentiment sous le boisseau quelques faits qui pourraient en expliquer les causes au lecteur (…) Sa branche Ouest-Africaine OSIWA est le partenaire de notre section Afrique, créée par Serge Michel, cofondateur du Bondy Blog, financé par le passé par Soros. Nous relayons avec bienveillance les rapports des réseaux Soros : OXFAM, Global Witness, Transparency International, et ouvrons nos colonnes au très Soros-friendly William Bourdon. Nous sommes enfin partenaires des réseaux Soros pour traquer les fake news, intègres et irréprochables éclaireurs de conscience».
LA GALAXIE SORÖS-BOURDON : AU CŒUR DE LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE ET DE MALABO
Derrière les campagnes contre Wagner depuis 2019, la déstabilisation de l’Afrique depuis 2004, les soi-disants « printemps arabe (2011) et afrcain (2014), ou encore les dossiers BMA (en Afrique, en Syrie et au Liban), outre des intérêts pétro-gaziers et miniers et des Services et organismes d’état (américains, français, espagnols, britanniques et allemands), on trouve partout la galaxie de fondations, Ong et médias, tous pilotés par le milliardaire Georges Sorös, où l’Avocat Bourdon est très présent, et ses « Open Society » Foundations.
A QUI PROFITE LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE ?
Dans des enquêtes précédentes, en 2016 et 2017, je décryptais comment la presse africaine, et la presse occidentale à destination des africains, encore appelée « nouveaux médias africains », était l’objet d’une vaste opération de manipulation, qui a préparé (parfois longtemps avant 2014) et encadré médiatiquement le soi-disant « printemps africain » …
* relire ENQUETES SUR LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE (VII) :
COMMENT LA PRESSE AFRICAINE SE FAIT INTOXIQUER PAR LES ‘SONDAGES’ ET AUTRES ‘INFOS’ DES RESEAUX SORÖS ET DES VITRINES LEGALES DE LA CIA !
Mais les exemples étant toujours les plus parlant, nous allons évoquer un cas concret, qui est au cœur de cette opération de manipulation : l’Axe OSIWA – Sorös – Monde Afrique ! Exemple qui vaut démonstration et qui explique comment fonctionne cette vaste action de déstabilisation « en réseaux » …
Le MONDE AFRIQUE est directement sponsorisé par la fondation OSIWA de Georges Sorös, le financier des « révolutions de couleur » (1).
Pour ceux qui nous accusent de « complotisme » ( !!!), « Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) est membre du réseau mondial des Fondations Open Society initiées en 1993 par le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros », explique sans vergogne le quotidien parisien sur son site :
« OSIWA, crée en 2000, a pour vocation de soutenir la création de sociétés ouvertes en Afrique de l’Ouest à travers la promotion d’une gouvernance démocratique inclusive, de la transparence et du sens de la responsabilité dans la gestion des institutions et ressources publiques, et des droits humains. Elle soutient la lutte contre la corruption et l’émergence d’une citoyenneté active, ayant notamment mis en place l’Institut Ouest Africain de la Société Civile. OSIWA, qui soutient à la fois des médias, comme la radio WADR à Dakar, et les enquêtes de journalistes indépendants, se félicite de la création du site Le Monde Afrique, qui va participer à la diffusion d’une information indépendante sur le continent. Le partenariat avec Le Monde Afrique s’inscrit dans une volonté commune de promouvoir un débat libre et progressiste sur tous les enjeux économiques et sociopolitiques auxquels doit faire face l’Afrique de l’ouest. »
QUE SONT LES MEDIAS DE SOROS ET LE ROLE DE LA FONDATION OSIWA ?
Lire mon enquête n° VII (lien au début de cette enquête) (2) sur le rôle de Sorös et de son associé Mo IBRAHIM. J’y analyse – faits, noms et source en appui – les réseaux de déstabilisation des USA en Afrique, qui organisent depuis août 2014 un « printemps africain » dans de nombreux pays.
J’y explique particulièrement comment la presse africaine et la presse occidentale à destination de l’Afrique sont prises en main et financées par les « vitrines légales de la CIA » (NED, NDI, USAID, réseaux Soros, Open Society et cie). Et comment toute la presse africaine est désinformée et intoxiquée par ces mêmes réseaux via des Ong spécialisées (Afrobarometer, CDD-Ghana, ISAWA, etc). Au cœur de ces réseaux la fondation sud-africaine OSIWA …
LA VOIX DE SON MAITRE :
LE MONDE ET LE MONDE AFRIQUE MEGAPHONES DES RESEAUX SORÖS, DU QUAI D’ORSAY ET SURTOUT DU STATE DEPARTMENT
« Les sections africaines de l’Open Society (hors OSF Afrique du Sud) financent/sont partenaires de près de 250 organisations africaines. Indépendance ou mainmise sur les différents pans des sociétés africaines ? (question rhétorique) », interroge le site « Congo30juin », qui analyse la tribune permanente offerte aux réseaux de Sorös :
« Le Monde ouvre régulièrement ses colonnes à l’avocat William Bourdon, dont nous avons relevé la proximité (voire l’intimité) avec les réseaux Soros (qui financent Sherpa, l’ONG de Bourdon). L’une de ses opérations concerne la PPLAAF, à la composition ultra-sorosienne.
Le Monde rapporte depuis au moins dix ans, sans distance critique aucune, plusieurs rapports («Bois de Sang», Glencore, forêt au Cambodge, etc.) de Global Witness, à laquelle l’Open Society a donné plus de 14 millions de livres sterling (plus de 16 millions d’euros) en douze ans, au Conseil d’administration duquel on trouve Alexander Soros (l’un des fils de George et également bailleur de fonds de Global Witness et Aryeh Neier (…) Le Monde relaie les rapports de l’ONG Transparency International, que Soros finance depuis au moins 1999, pour un total de près de 4,5 millions d’euros, et qui n’est pas non plus mise en perspective au vu de ces informations, ni dans sa branche internationale, ni dans son chapitre français (…) Plus simplement : le journal Le Monde, une fois de plus au service des puissants, n’effectue pas de travail critique sur George Soros mais le défend, en mettant gentiment sous le boisseau quelques faits qui pourraient en expliquer les causes au lecteur (…) Sa branche Ouest-Africaine OSIWA est le partenaire de notre section Afrique, créée par Serge Michel, cofondateur du Bondy Blog, financé par le passé par Soros. Nous relayons avec bienveillance les rapports des réseaux Soros : OXFAM, Global Witness, Transparency International, et ouvrons nos colonnes au très Soros-friendly William Bourdon. Nous sommes enfin partenaires des réseaux Soros pour traquer les fake news, intègres et irréprochables éclaireurs de conscience».
LA GALAXIE SORÖS-BOURDON : AU CŒUR DE LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE
L’avocat Bourdon – dirigeant et conseil de ‘Transparency International’, ‘Transparency France’ ou encore ‘Sherpa’ -  est connu pour son implication dans le dossier dit « des biens mal acquis » (BMA), en réalité un complot plusieurs dirigeants africains d’états pétro-gaziers.
Derrière les dossiers BMA, outre des intérêts pétro-gaziers et miniers et des Services et organismes d’état (américains, français, espagnols, britanniques et allemands), on trouve la galaxie de fondations, Ong et médias, tous pilotés par le milliardaire Georges Sorös, où l’Avocat Bourdon est très présent, et ses « Open Society » Foundations.
A qui profite la déstabilisation de L’Afrique ?
Qui achéte les africains ?
Moscou ou Paris et Sorös ???
(**) Lire :
Luc Michel pour LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ ANATOMIE DE LA CYBER-GUERE
(***) Lire aussi :
Luc Michel pour LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ ESQUISSE DE LA GUERRE HYBRIDE. MON ACTION EN TANT QU’ ‘ENTREPRENEUR GEOPOLITIQUE INDEPENDANT’
_________________
# CENTRAFICA-NEWS-TV
Webtv http://centrafrica-news.tv/
Chaîne TV VKontact https://vk.com/centrafricanewstv
Page officielle https://www.fcebook.com/CentrafricaNewstv
Groupe officiel
WhatsApp groupe Centrafrica-News-TV https://chat.whatsapp.com/BBeZNnzq4qC1lZ4bu2N0c3
Chaîne Youtube
https://www.youtube.com/channel/UCjmRhHvDUfHgvANwTvKlVkw

CNT - 311 macron accuse moscou (2022 11 22) (2)

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# RADIO.LUCMICHEL/ EODE GEOPOLITIQUE/ LUC MICHEL (EODE-BRUXELLES) : RETOUR SUR LA GEOPOLITIQUE MAROC VS ALGERIE (II)


Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-eode-geopolitique-luc-michel-eode-bruxelles-retour-sur-la-geopolitique-maroc-vs-algerie-ii-212072/

2022 11 20
(inédit)

Débat sur Press TV (inédit de janvier 2022) :
Quelle est la politique internationale du Maroc ?
Luc Michel, géopoliticien, s’exprime sur ce sujet.

* RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/

* LUCMICHEL-TV

https://vk.com/lucmicheltv

* EODE

http://www.eode.org/

* EODE-TV sur YouTube

https://www.youtube.com/user/EODEtv

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# RADIO.LUCMICHEL/ EODE GEOPOLITIQUE/ LUC MICHEL (EODE-BRUXELLES) : RETOUR SUR LA GEOPOLITIQUE MAROC VS ALGERIE (I)

Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-eode-geopolitique-luc-michel-eode-bruxelles-retour-sur-la-geopolitique-maroc-vs-algerie-i-212071/

2022 11 19
(inédit)

« Algérie-Maroc : Rabat doit-il s’inquiéter des exercices militaires algéro-russes ? »
Du 15 au 28 novembre, Moscou et Alger organisent des manœuvres militaires conjointes dans le sud-ouest de l’Algérie, à moins d’une centaine de kilomètres de la frontière marocaine. Un choix géographique loin d’être anodin.
Luc Michel, géopoliticien, s’exprime sur ce sujet.

L’ACTUALITE COMMENTEE PAR LUC MICHEL

Jeune Afrique :
« Bouclier du désert ». C’est le nom de code donné aux manœuvres militaires conjointes algéro-russes, dans le sud-ouest de l’Algérie, qui ont débuté ce mardi et devraient durer jusqu’au 28 novembre. Ces exercices militaires terrestres rassemblent environ cent soldats algériens et autant d’hommes côté russe – essentiellement des parachutistes –, au terrain d’entraînement de Hammaguir, à Béchar, à moins d’une centaine de kilomètres de la frontière algéro-marocaine, fermée depuis août 2021.

Côté marocain, justement, le politologue Mohamed Chiker, de l’université Hassan II de Casablanca, y voit un clin d’œil – très relatif – à l’opération « Tempête du désert » (nom donné à l’opération militaire menée contre l’Irak en 1990 par une coalition internationale, sous la houlette des États-Unis), et donc une forme de réponse aux manœuvres militaires de l’alliance maroco-américano-israélienne.

African Lion 2021 : quand les armées marocaine et américaine s’entraînent à la lisière du Sahara.
« Ces manœuvres russo-algériennes interviennent quatre mois après la tenue de la 22e édition de l’African Lion, co-organisée par les Forces armées royales marocaines et l’armée américaine dans le sud du Maroc, et à laquelle les Israéliens ont participé pour la première fois », ajoute t-il. Pour rappel, cette grand-messe militaire annuelle a mobilisé 7 500 soldats, 13 pays, 80 avions de soutien et nécessité un budget de 36 millions de dollars cette année.

A contrario, les manœuvres militaires actuelles de la Russie et de l’Algérie rassemblent 200 soldats en tout et s’apparentent à des exercices de simulation visant à rechercher, détecter et détruire des groupuscules armés en milieu sahélien à l’aide de drones, d’armes légères russes et de blindés algériens.

Une dynamique amorcée dès 2017. Fait notable : l’organisation d’un tel exercice militaire en terre algérienne est une première. Mais elle s’inscrit dans une longue série, inaugurée dès 2017, de manœuvres militaires conjointes visant au renforcement de la coopération militaire entre les deux pays, notamment dans la lutte conjointe contre la menace jihadiste dans le Sahel.

Entre octobre 2021 et octobre 2022, par exemple, les forces armées algériennes ont suivi des formations antiterroristes dans le Caucase du Nord, au Daghestan. Moscou a aussi convié Alger à participer – pour la première fois – au Vostok 2022 (Orient 2022), un gigantesque exercice militaire organisé conjointement par la Chine et la Russie. Les deux pays ont également organisé des manœuvres navales en mer Méditerranée, au large du port d’Alger.

Algérie : des liens militaires toujours plus forts avec Moscou

Plusieurs autres enjeux géopolitiques se superposent. Dans un contexte de « guerre froide » avec son voisin marocain, Alger s’est lancé dans une course aux armements, au point de se hisser – très prochainement – au rang de premier importateur d’armes russes au monde, devant deux mastodontes : l’Inde et la Chine.

En octobre 2021, le Parlement algérien a voté une augmentation du budget défense de 130 %, à 23 milliards de dollars d’ici l’an prochain. Selon la presse algérienne, un contrat de plus de 11 milliards de dollars serait en passe d’être conclu entre Alger et Moscou portant sur l’achat de chasseurs russes Sukhoï Su-75, ce qui représente une manne financière non négligeable pour la Russie, enlisée dans la guerre qu’elle mène contre l’Ukraine depuis février 2022.

Ambitions russes en Méditerranée :
Sur le plan diplomatique, Alger et Moscou affichent des relations plus étroites que jamais : en mai 2022, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, était en visite officielle à Alger. Et le président algérien Abdelmadjid Tebboune est attendu à Moscou avant la fin de l’année. Aux Nations unies, l’Algérie se pose comme un soutien de la Russie en s’abstenant de voter les résolutions la condamnant ou bien en s’opposant à sa suspension du Conseil des droits de l’homme, comme cela a été le cas en avril 2022.

Seulement voilà, en coulisses, leurs relations sont sans doute plus complexes qu’il n’y paraît : depuis l’éclatement du conflit russo-ukrainien, l’Algérie – puissance gazière – est très courtisée par l’Union européenne (UE), ce qui la place en position de force. De son côté, la Russie souhaite renforcer son assise en Méditerranée orientale, point névralgique de sa stratégie maritime.

Côté marocain, le gouvernement a certes voté un budget alloué à la défense en hausse pour 2023 (10,53 à 10,9 milliards de dollars), mais qui représente moins de la moitié du budget algérien. La stratégie est de s’appuyer sur son partenaire israélien pour obtenir des armes défensives et offensives moins chères qu’ailleurs et mettre en place une industrie de l’armement sur son propre sol, notamment pour fabriquer des drones.

Par ailleurs, en plus d’avoir conclu un accord de coopération militaire « historique » avec l’État hébreu, « les FAR ont établi une nouvelle zone militaire dans l’est du pays l’été dernier et ont par conséquent grandement augmenté le nombre d’équipements d’alerte et de défense à ses frontières avec l’Algérie », souligne Mohamed Chiker.

« Voilà pourquoi la tenue de manœuvres militaires russo-algériennes à quelques dizaines de kilomètres de la frontière avec le royaume constitue une forme de message politique envoyé par Alger à Rabat, et ce même si la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, nie toute attaque envers un pays tiers, donc le Maroc », analyse le spécialiste pour JA. Mohamed Chiker va plus loin en estimant que le royaume a bâti sa stratégie militaire sur l’hypothèse selon laquelle l’Algérie le considère comme un « ennemi majeur ». « Aussi le Maroc mobilise-t-il toutes ses capacités pour faire face à toute menace venant de son voisin de l’Est, d’autant que celui-ci instrumentalise toujours le Front Polisario pour servir ses intérêts et contenir la montée du Maroc en tant que puissance régionale dans la région nord-africaine », affirme t-il.

À l’Ouest, rien de nouveau ?
Abdelhamid Harifi, administrateur du forum FAR-Maroc, ne livre pas la même analyse. « Il faut faire la part des choses entre ce qui relève de la communication, des effets d’annonce et de la réalité, note-t-il. En ce moment même, on parle de 200 soldats, dont une centaine de Russes, qui effectuent un entraînement à l’intérieur des frontières algériennes et dans un pays souverain. Il n’y a aucun message indirect à comprendre », tranche-t-il. D’autant que la Russie – déjà en guerre et affaiblie – entretient des relations stables et cordiales avec le Maroc, et n’aurait donc aucun intérêt à le provoquer, et que le royaume a adopté une position nuancée sur la guerre en Ukraine. Un effet d’annonce qui crispe, mais pas forcément au Maroc. « C’est surtout la France qui voit la présence russe d’un très mauvais œil », conclut le chercheur.

* RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/

* LUCMICHEL-TV

https://vk.com/lucmicheltv

* EODE

http://www.eode.org/

* EODE-TV sur YouTube

https://www.youtube.com/user/EODEtv

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# RADIO.LUCMICHEL/ PCN-НОП/ GEOPOLITIQUE ANTI-NATO/ LUC MICHEL : ET SI L’ON PARLAIT DES CRIMES DE GUERRE UKRAINIENS ?

Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-pcn-nop-geopolitique-anti-nato-luc-michel-et-si-lon-parlait-des-crimes-de-guerre-ukrainiens-212070/

2022 11 19

Et si l’on parlait des crimes de guerre ukrainiens ?
La Russie a accusé vendredi l’Ukraine de « crime de guerre », estimant que les troupes de Kiev avaient exécuté « brutalement » plus de dix de ses militaires qui venaient de se rendre. Cette accusation intervient après la publication sur les réseaux sociaux russes de deux vidéos d’une trentaine de secondes chacune, présentées par ces sources russes comme prouvant l’exécution des militaires capturés. Kiev n’avait en fin de journée pas réagi à ces accusations, sur lesquelles l’ONU a indiqué se pencher.
Luc Michel, géopoliticien, nous donne plus d’explications.

Les nationalistes ukrainiens ont divulgué une autre vidéo de leurs crimes de guerre et des atrocités commises. Cette fois, le clip montre plus de 10 militaires russes non armés se rendant à Makeevka. Les soldats russes qui se sont rendus ont été immédiatement abattus à bout portant. Ce ne sont de loin pas les premiers prisonniers de guerre russes brutalement exécutés par des nationalistes ukrainiens.

Ambassadeur Gennady Gatilov :
Ce crime de guerre commis par les hommes de main du régime de Kiev sera déféré devant la communauté internationale. La Mission russe auprès de l’ONU à Genève exigera une condamnation publique de cet horrible crime par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

LE DEBUT D’UN TRIBUNAL INTERNATIONAL POUR JUGER LES CRIMES DE LA JUNTE DE KIEV (ET DE SES COMPLICES INTERNATIONAUX) Les membres de la Commission pour les relations avec les organisations internationales du Conseil des droits de l’homme sous la direction du président russe ont proposé la création d’une commission internationale pour « enquêter sur les crimes des forces armées ukrainiennes ». La déclaration a été faite après que le Ministère de la Défense a rapporté que des soldats ukrainiens avaient tiré sur des soldats russes capturés. « Nous appelons à la création d’une commission internationale chargée d’enquêter sur les crimes des forces armées ukrainiennes et des militants combattant à leurs côtés, de mener une enquête approfondie sur tous les faits connus et de punir les auteurs conformément aux normes internationales et internationales. législation nationale » a déclaré le HRC dans un communiqué. Il s’adresse « principalement » à l’ONU et aux organisations de défense des droits de l’homme en Asie, en Afrique et en Amérique latine. PROCES TRUQUE DU VOL MH17 A LA HAYE

L’ambassadeur russe a discrédité «l’État de droit néerlandais», après que la Russie a dénoncé un verdict «politique » dans le procès pour le crash du vol MH17 de Malaysia Airlines en 2014, au lendemain de la condamnation de deux Russes et d’un Ukrainien à la réclusion à perpétuité.

* RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/

* LUCMICHEL-TV

https://vk.com/lucmicheltv

* PCN-TV

https://vk.com/pcnwebtv

* PCN-TV YouTube (Archives 2009-2016) :

https://www.youtube.com/user/PCNTVnetwork

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# RADIO.LUCMICHEL/ INTERVIEW DE LUC MICHEL POUR PRESS TV DU 19 11 2022/ FRANCOPHONIE, AFRIQUE, CAUCASE : PARIS ET BRUXELLES A LA MANEUVRE

Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-interview-de-luc-michel-pour-press-tv-du-19-11-2022-francophonie-afrique-caucase-paris-et-bruxelles-a-la-maneuvre-212069/

2022 11 20

Le président français Emmanuel Macron participe, samedi 19 novembre, au sommet de la Francophonie à Djerba en Tunisie, où la communauté francophone se réunit. Il y fait escale sur le chemin du retour de Bangkok, où il avait participé au sommet de l’Apec, et après le G20 de Bali. C’est la fin d’une grosse séquence internationale.
Luc Michel, géopoliticien, nous donne plus d’explications.

EMMANUEL MACRON EN OPERATION DIPLOMATIQUE AU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE A DJERBA (RFI) :

En deux semaines, Emmanuel Macron s’est rendu à la COP27 en Égypte, au G20 en Indonésie, au forum de Coopération économique Asie-Pacifique (Apec) en Thaïlande, et le voilà en Tunisie pour le sommet de la Francophonie : la dernière étape d’un long périple diplomatique.

Et à Djerba aussi, le président français a l’intention d’évoquer la question de la guerre en Ukraine, dans la session de discussion à huis clos consacrée à l’avenir de la Francophonie. Cela dans l’objectif de mobiliser autour des valeurs partagées par les membres de la communauté francophone : l’organisation de la Francophonie peut avoir un rôle d’influence, explique-t-on dans l’entourage du président.

Emmanuel Macron ne prononcera pas de discours et ne restera pas jusqu’à la fin du sommet, puisqu’il a prévu de rentrer dès le soir en France. Le président de la République profitera donc surtout de son passage à Djerba pour avoir des entretiens bilatéraux avec ses homologues francophones : avec le président tunisien et hôte du sommet Kaïs Saïed, mais aussi avec le Premier ministre arménien Nikol Pachinian et certainement des dirigeants africains.

À l’Élysée, on explique qu’un créneau est réservé pour organiser ces discussions : avant de rentrer à Paris, Emmanuel Macron veut encore essayer d’engranger des soutiens.

CONFLIT ENTRE L’ARMENIE ET L’AZERBAÏDJAN :
L’EUROPE TENTE DE S’INGERER

Alors que le 31 octobre, l’Arménie et l’Azerbaïdjan ont accepté de « ne pas recourir à la force » lors d’un sommet organisé par la Russie, des bombardements ont eu lieu à la frontière ce lundi. La tentative de Poutine pour résoudre la question du Haut-Karabakh lui a-t-elle donné l’avantage sur l’UE ?

Trente-quatre ans d’affrontements armés font de ce conflit, né avant la chute de l’URSS, en 1988, un des plus anciens de cette région du Caucase. La dernière guerre s’était conclue en 2020 par un accord signé avec la Russie de Vladimir Poutine, prenant acte de la défaite arménienne face à une armée azerbaïdjanaise soutenue fermement par la Turquie du président Erdogan. Mais les affrontements ont repris en septembre dernier avant qu’une rencontre ne soit organisée à Prague par l’Union européenne et la France pour interrompre les combats. Une rencontre suivie par un sommet tripartite organisé à Sotchi par la Russie qui s’est conclu par la volonté de « ne pas recourir à la force ».

Malgré cet accord temporaire, les deux pays belligérants se sont mutuellement accusés aujourd’hui de bombardements frontaliers, alors même que leurs représentants respectifs devaient rejoindre Washington pour discuter de la fin de ce conflit. On le voit : Washington, Moscou mais aussi Bruxelles et Paris, sans compter Ankara et Téhéran, ennemis dans la région, autant de pays intéressés par ce conflit récurrent dans une région à hauts risques traversée par des routes commerciales et stratégiques de première importance.

Laisser la Russie se débattre ?
Alors que l’on s’habituait peu à peu à l’idée que la Russie devenait un état paria, elle apparaît soudainement, avec le sommet tripartite de Sotchi, comme un acteur capable encore d’amener la paix. Or l’apaisement n’a pas duré, et la Russie est effectivement amoindrie, d’après Thorniké Gordadzé : « En fait, il y a une concurrence parmi les intermédiaires pour arriver à une solution. Il y a un retour de certains acteurs dans le processus de négociation. Alors que dans la deuxième partie des années 2010, les acteurs non régionaux n’étaient plus tellement présents : il y avait Moscou et Ankara qui étaient présents et il n’y avait pas l’Union européenne, le groupe de Minsk, les Etats-Unis. Là, on voit un changement assez notoire et tout ça est lié au fait que la Russie s’affaiblit principalement depuis l’invasion de l’Ukraine. Ce qu’on voit aujourd’hui, c’est que la Russie n’a plus le monopole de ce processus et ses tentatives de Sotchi visaient à rattraper un peu son recul ».

La préséance russe dans le règlement des questions frontalières au Caucase est donc largement fragilisée, et cela se confirme sur le terrain, insiste Jean-Sylvestre Mongrenier : « la présence russe dans la région a diminué : depuis la guerre de l’Ukraine, presque la moitié des troupes qui sont stationnées dans le Haut-Karabakh sont ou ont été envoyées en Ukraine. De plus l’accord avec l’Azerbaïdjan sur leur présence expire en 2025 et l’Azerbaïdjan fait déjà pression sur la Russie. Alors on pourrait très bien envisager le fait qu’en 2025, l’Azerbaïdjan ne donne plus à la Russie le droit de continuer d’être présent sur le territoire ». Ainsi, non seulement la Russie n’est plus l’acteur omnipotent du Caucase, mais celui-ci pourrait soudainement devenir une menace, relate Taline Ter Minassian : « les Russes savent très bien que l’Ukraine et le Caucase sont en partie liés en réalité. Et ils ont justement très peur de l’ouverture de ce qu’ils appellent un ‘deuxième front avec l’Occident’ qui viendrait pour soutenir les Arméniens, par exemple contre les Azerbaïdjanais. A supposer qu’un tel format soit crédible dans la mesure où l’Occident est tout de même l’allié de la Turquie au sein de l’OTAN et que l’Azerbaïdjan est courtisé par l’Union européenne ».

* RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/

* LUCMICHEL-TV

https://vk.com/lucmicheltv

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# RADIO.AFRIQUEMEDIA INTERNATIONAL/ GEOPOLITIQUE INTERNATIONALE/ LES ANALYSES DE LUC MICHEL (EXPERT EODE) SUR AFRIQUE.MEDIA.TV : LE DECLASSEMENT FRANÇAIS EST LE RESULTAT DE LA POLITIQUE ETRANGERE DE MACRON

Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radioafriquemedia-international-geopolitique-internationale-les-analyses-de-luc-michel-expert-eode-sur-afriquemediatv-le-declassement-francais-est-le-resultat-de-la-politique-etrangere-de-macron-212065/

2022 11 20

GEOPOLITIQUE INTERNATIONALE/
Les analyses du géopoliticien Luc Michel (expert EODE) sur AFRIQUE.MEDIA.TV :
« LE DECLASSEMENT FRANÇAIS : LE RESULTAT DE LA POLITIQUE ETRANGERE DE MACRON »

LUC MICHEL ET SON ONG EODE C’EST NOTAMMENT LE MONITORING DU REFERENDUM DE CRIMEE :

EODE a organisé la Mission internationale de monitoring du Référendum d’auto-détermination en CRIMEE et à Sébastopol les 14-17 mars 2014, condition indispensable de sa validité et défi à l’OTAN et à l’OSCE, à qui elle a damné le pion : « Au moment où il bloquait les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Poutine en faisait venir d’autres via le Eurasian Observatory for Democracy and Elections (EODE), organisation non gouvernementale créée et administrée par (…) Luc Michel, afin de tenter de légitimer le référendum du 16 mars 2014 en Crimée » dit la revue de l’IFRI (Cfr. « Crimée : les contradictions du discours russe », par Jean-Baptiste Jeangène Vilmerin, in POLITIQUE ETRANGERE, 2015/1 (Printemps), éditée par l’IFRI, Paris).

* RADIO.AFRIQUEMEDIA INTERNATIONAL

https://www.podcastics.com/podcast/radioafriquemedia-international/

* WebTV AFRIQUE MEDIA

http://www.afriquemedia-webtv.org/

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# RADIO.LUCMICHEL/ INTERVIEW DE LUC MICHEL POUR PRESS TV DU 18 112022/ L’IMMIGRATION : UN PROBLEME SOCIO-ECONOMIQUE DEVENU UNE ARME GEOPOLITIQUE AMERICAINE CONTRE LES ETATS, LES SOCIETES ET LES PEUPLES EUROPEENS :


Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-interview-de-luc-michel-pour-press-tv-du-18-112022-limmigration-un-probleme-socio-economique-devenu-une-arme-geopolitique-americaine-contre-les-etats-les-societes-et-les-peuples-europeens-212001/

2022 11 19

L’immigration : un problème socio-économique devenu depuis 2015 une arme géopolitique américaine contre les états, les sociétés et les peuples européens :
Luc Michel, géopoliticien, nous donne plus d’explications et la chronologie du dossier.

* RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/

* LUCMICHEL-TV

https://vk.com/lucmicheltv

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# RADIO.AFRIQUEMEDIA INTERNATIONAL/ APRES RT, SPUTNIK ,AFRIQUE MEDIAS ET LE GOUPE MULTIMEDIA LUC MICHEL, PRESS TV DANS LE COLLIMATEUR DES CENSURES OCCIDENTALES CONTRE LE BLOC DE L’EST !

Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radioafriquemedia-international-apres-rt-sputnik-afrique-medias-et-le-goupe-multimedia-luc-michel-press-tv-dans-le-collimateur-des-censures-occidentales-contre-le-bloc-de-lest-212000/

2022 11 19

Press TV dans le collimateur des sanctions européennes (Débat sur Press TV) :
L’UE a sanctionné la chaîne Press TV ainsi que plusieurs responsables iraniens pour ce qu’elle appelle les «violations des droits» à la suite d’émeutes survenues en Iran avec l’appui des pays étrangers. L’Union européenne a imposé des interdictions de visa et des gels d’avoirs au ministre iranien de l’Intérieur Ahmad Vahidi, aux quatre membres de la police ayant été impliqués dans l’arrestation de Mahsa Amini, à de hauts membres du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), y compris ses commandants provinciaux, au commandant de la force terrestre de l’armée iranienne et à la chaîne de télévision publique Press TV, qu’elle accuse d’avoir diffusé “des aveux forcés de détenus”, selon un communiqué de l’UE. Des experts estiment que les sanctions imposées à Press TV par l’UE, et plus tôt par le gouvernement canadien, visent à étouffer la liberté d’expression et les opinions alternatives. Ils ont également souligné le rôle joué par Press TV lors de récentes émeutes, la chaîne d’information ayant mené de gros efforts pour contrer les faux récits diffusés par les médias occidentaux concernant les émeutes en Iran. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a averti en octobre que Téhéran prendrait des mesures réciproques si l’Union européenne imposait des mesures restrictives contre la République islamique d’Iran à la suite des récentes émeutes dans le pays. L’Iran a également annoncé à son tour des sanctions à l’encontre d’institutions et d’individus affiliés à l’Union européenne en raison de leurs “actions délibérées en faveur du terrorisme et des groupes terroristes”
Ayssar Midani, experte des questions politiques et Philippe Hugon, reporter de guerre, s’expriment sur ce sujet.

Guerre médiatique contre PressTV :
Les accusations de l’Union européenne contre PressTV ne reposent sur rien, souligne Marzieh Hashemi, présentatrice de « Hidden files ». Cette agressivité à l’égard de PressTV confirme toutefois que la chaîne a fait preuve de grande efficacité. « C’est une véritable bataille médiatique et hélas, ils n’ont jamais joué à armes égales », déclare-t-elle.

L’UE tente de réduire au silence la voix des Iraniens :
Marwa Osman, présentatrice de « Mediastream », dit qu’en imposant des sanctions à PressTV, l’Union européenne tente de réduire au silence la voix du peuple qui souffre des sanctions unilatérales et des mesures coercitives de l’Occident depuis 1979.

LE SOFT POWER, LEVIER D’INTERVENTION DES ÉTATS-UNIS

Les États-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions à l’encontre de l’Iran, sanctions qui visent désormais les responsables et les journalistes associés à l’IRIB (radiodiffusion de la République islamique d’Iran).

Syed Mohsin Abbas affirme que Press TV est visée parce qu’elle s’oppose aux fausses nouvelles diffusées par les machines de propagande de l’Occident. Selon cet analyste, le mur du soft power dans lequel les Américains et leurs partenaires se sont engagés est aussi puissant que le hard power de l’intervention militaire; la guerre du soft power est un outil plus efficace et plus puissant à leurs yeux et ils continuent à demander ce genre de soutien pour cette guerre.

* Voir aussi :
GUERRE OCCIDENTALE CONTRE LES MEDIAS PRORUSSES RT-SPUTNIK-TASS-AFRIQUEMEDIA-LUCMICHEL
sur https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/posts/541740213970018

* RADIO.AFRIQUEMEDIA INTERNATIONAL

https://www.podcastics.com/podcast/radioafriquemedia-international/

* WebTV AFRIQUE MEDIA

http://www.afriquemedia-webtv.org/

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés