# CENTRAFRICA-NEWS-TV/ FAKES DE PARIS : MACRON ACCUSE SANS VERGOGNE MOSCOU ET WAGNER EN AFRIQUE !

CNT - 311 macron accuse moscou (2022 11 22) (1)

Luc Michel
2022 11 22/
A la suite du State Department US (**), Macron, continateur de Foccart et de Le Drian, se lance dans une grande offensive de propagande et de médiamensonges contre la Russie en Afrique et contre la RCA. Emmanuel Macron dénonce le « projet de prédation » russe à l’œuvre en Afrique (sic). En marge du Sommet de la francophonie, le chef de l’Etat français a notamment dénoncé « l’action du groupe paramilitaire russe Wagner au Mali et en Centrafrique ».
Emmanuel Macron a accusé la Russie « d’alimenter une propagande antifrançaise en Afrique pour servir un « projet de prédation » sur des pays africains en difficulté », où la France a subi ces dernières années des revers militaires et, de manière plus générale, une perte d’influence.
Interrogé en marge du Sommet de la francophonie, qui s’est tenu à Djerba, en Tunisie, les 19 et 20 novembre, sur les critiques voulant que la France exploite ses liens économiques et historiques avec ses anciennes colonies pour servir ses propres intérêts, le président français a répondu dans une interview à TV5 Monde : « Cette perception, elle est alimentée (…) par d’autres, c’est un projet politique. Je ne suis pas dupe, beaucoup d’influenceurs, y compris parfois des gens sur vos plateaux, sont payés par les Russes. On les connaît. »
MACRON MENT ET SON MENSONGE EST DENONCE PAR SES MENTORS AMERICAINS
En effet, un Rapport du Pentagone de 2020, explique le contraire !
Ce Rapport du Pentagone – intitulé « AU-DELA DE LA « GUERRE HYBRIDE » : UNE EXPLORATION NUMERIQUE DES ENTREPRENEURS D’INFLUENCE RUSSES » (16 oct. 2020) – qui identifie 5 grands « entrepreneurs d’influence » au cœur de la guerre de l’information russe et de la diplomatie parallèle russe en Afrique, dont Yevgeny Prigozhin et Luc Michel. Ce « Rapport », établi sur des sources dites « scientifiques » (en fait ces universitaires recrutés et financés pat l’Administration US, sont devenus des agents d’influence américains spécialisés dans la Russophobie) est là pour donner un vernis scientifique aux campagnes russophobes du Pentagone et des vitrines légales de la CIA. L’on y  que Luc Michel (cité en premier dans cette version) est un des « premiers aventuriers de l’influence médiatique russe » et que « Luc Michel n’est pas le seul exemple d’entrepreneuriat d’influence soutenant les intérêts russes (…) représentent de formidables chambres d’écho pour la Russie sur le continent et de grands entrepreneurs russes d’influence, comme Yevgeny Prigozhin, s’intéressent désormais à l’Afrique de plus près ». Ce Rapport est financé par le département américain de la Défense et  l’Office of Naval Research de l’US Navy.
On y explique que « que pour saisir l’influence de la Russie à l’étranger, il faut comprendre la « diplomatie grise » du pays (…) Nous définissons les « entrepreneurs d’influence » comme des personnes qui investissent leur propre argent ou leur capital social pour développer leur influence à l’étranger (… ) ».
Pas d’argent russe du Kremlin ! Pas  de « gens sur les plateaux, payés par les Russes » ! Macron ment !!!
POURQUOI LA HAINE DE LA FRANCE ?
Il ajoute :  « Plusieurs puissances, qui veulent bâtir une influence en Afrique, développent cela pour abîmer la France, abîmer sa langue, faire douter, mais surtout aller chercher des intérêts », a poursuivi le chef de l’Etat français.
J’ai sur AfriqueMédia et sur la revue diplomatique de Serguei Lavrov (Mae russe) expliqué les raisons de la haine de la France : « Les Européens disent qu’ils vont ouvrir une enquête pénale sur les « crimes » de la Russie contre l’Ukraine, mais la Cour pénale internationale n’a pas encore ouvert d’enquête sur les massacres en Libye, en Syrie et sur le pillage des matières premières africaines. On nous dit que l’Europe a éradiqué le racisme, mais aujourd’hui on le voit fleurir partout. Les portes s’ouvrent toutes grandes aux Ukrainiens, le maire de Paris, Hidalgo, promet d’ouvrir une école pour les enfants ukrainiens, et les réfugiés d’Afrique et du Moyen-Orient sont toujours assis dans des camps de tentes à Calais. La guerre au Yémen dure depuis sept ans, avec déjà 340 000 victimes, et pas une seule manifestation de soutien au Yémen. Pourquoi les Yéménites sont-ils pires que les Ukrainiens ? Couleur de peau? Les Français ont fait semblant d’être tolérants, ils étaient et sont racistes ! « 
Propos répétés à Paris lors d’un Colloque international avec Lionel sinsou !)
* Lire sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ ‘OVERLY OCCUPIED WITH UKRAINE, FRANCE HAS LOST AFRICA’ (THE INTERNATIONAL AFFAIRS)
LE DECLASEMENT DE LA France
Le livre de Christian Chesnot et Georges Malbrunot (MICHEL LAFON 13/01/2022) sur « LE DECLASSEMENT FRANÇAIS » mène une grande enquête dans les coulisses diplomatiques sur les raisons profondes de ce déclassement français.
Alors qu’elle jouissait d’un véritable crédit, la France est aujourd’hui déclassée au Sahel, au Moyen-Orient et au Maghreb. La conséquence de quinze ans d’une politique versatile que les auteurs ont décryptée à Paris, Rabat et Téhéran, jusque dans le champ de ruines irako-syrien en passant par Tel-Aviv. « Un recul que, malgré son volontarisme et une vision stratégique, Emmanuel Macron, trop pressé et catégorique, n’a su enrayer »…
Après avoir autopsié le rêve brisé du président français de redresser le Liban, avec ses stériles coups de gueule contre les dirigeants de Beyrouth et son surprenant pas de deux avec le Hezbollah, les auteurs montrent comment, dans le dossier mémoriel avec l’Algérie, il s’est retrouvé piégé…
Dévoilant les termes du pacte entre Erdogan et Daech, ce livre montre comment, en Libye, la DGSE a mené une funeste guerre secrète contre notre allié italien. Une vilenie pratiquée y compris à Paris où une poignée de diplomates néoconservateurs, obsédés par la menace iranienne, sont allés jusqu’à initier une enquête du ministère de l’Intérieur contre un de nos ambassadeurs sourd à leurs thèses. Emmanuel Macron se voulait  » le maître des horloges « . Dans le sérail oriental ou africain, il aura découvert que le temps est loin d’avoir la même mesure des deux côtés de la Méditerranée.
* Ecoutez sur RADIO.LUCMICHEL/
EODE GEOPOLITIQUE/ LUC MICHEL: LE DECLASSEMENT FRANÇAIS, QUELLE EST LA VRAIE NATURE DU GRAND JEU GEOPOLITIQUE POUR L’AFRIQUE CENTRALE ?
Après une décennie de présence militaire au Mali dans le cadre d’une opération antiterroriste, dont le bilan ne fait pas l’unanimité, la France a retiré ses troupes après que l’armée malienne a pris le pouvoir lors d’un coup d’Etat en 2020. Les nouveaux dirigeants ont ensuite invité la société paramilitaire privée Wagner pour l’aider dans son combat contre les mouvements islamistes, et rompre tout lien avec Paris. Moscou déclare que Wagner ne représente pas l’Etat russe et n’est pas payé par lui. Mais l’Union européenne a imposé des sanctions à l’organisation paramilitaire qu’elle accuse de mener des opérations clandestines pour le compte du Kremlin », affirme pourtant Le Monde (Réseaux Sorös) : « En 2021, un rapport des Nations unies a accusé des instructeurs russes et des troupes locales en République centrafricaine d’avoir fait usage d’une force disproportionnée contre des civils, tué des gens de manière aveugle, occupé des écoles et perpétré des pillages à grande échelle (sic). Le Kremlin a répondu qu’il s’agissait d’un mensonge et que les instructeurs russes n’avaient jamais pris part à des meurtres ou à des vols dans ce pays riche en or et en diamants !.
 « Il suffit d’aller voir ce qu’il se passe en ce moment en Centrafrique ou ailleurs pour voir très clairement le projet russe qui y est à l’œuvre quand la France est bousculée. C’est un projet de prédation », a ajouté Emmanuel Macron, pointant du doigt « la complicité d’une junte militaire russe » au Mali.
LES MEDIAS FRANÇAIS EN APPUI DES FAKES DE MACRON
« Un an de Wagner au Mali » : un rapport bidonné « détaille les activités des mercenaires dans le pays ». Issu des officines de Sorös et diffusé par France24, ce « rrpport » est commandé par Macron. « Cela fait un an que les mercenaires du groupe Wagner sont arrivés au Mali. Que s’est-il passé depuis ? » : où les fausses « explications » de France 24.
POURQUOI LE MONDE A L’OFFENSIVE ?
Dans des enquêtes précédentes, en 2016 et 2017, je décryptais comment la presse africaine, et la presse occidentale à destination des africains, encore appelée « nouveaux médias africains », était l’objet d’une vaste opération de manipulation, qui a préparé (parfois longtemps avant 2014) et encadré médiatiquement le soi-disant « printemps africain » …
* relire ENQUETES SUR LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE (VII) :
COMMENT LA PRESSE AFRICAINE SE FAIT INTOXIQUER PAR LES ‘SONDAGES’ ET AUTRES ‘INFOS’ DES RESEAUX SORÖS ET DES VITRINES LEGALES DE LA CIA !
http://www.panafricom-tv.com/2017/09/12/panafricom-enquetes-sur-la-destabilisation-de-lafrique-vii-comment-la-presse-africaine-se-fait-intoxiquer-par-les-sondages-et-autres-infos-des-resea/
Mais les exemples étant toujours les plus parlant, nous allons évoquer un cas concret, qui est au cœur de cette opération de manipulation : l’Axe OSIWA – Sorös – Monde Afrique ! Exemple qui vaut démonstration et qui explique comment fonctionne cette vaste action de déstabilisation « en réseaux » …
Le MONDE AFRIQUE est directement sponsorisé par la fondation OSIWA de Georges Sorös, le financier des « révolutions de couleur » (1).
Pour ceux qui nous accusent de « complotisme » ( !!!), « Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) est membre du réseau mondial des Fondations Open Society initiées en 1993 par le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros », explique sans vergogne le quotidien parisien sur son site :
« OSIWA, crée en 2000, a pour vocation de soutenir la création de sociétés ouvertes en Afrique de l’Ouest à travers la promotion d’une gouvernance démocratique inclusive, de la transparence et du sens de la responsabilité dans la gestion des institutions et ressources publiques, et des droits humains. Elle soutient la lutte contre la corruption et l’émergence d’une citoyenneté active, ayant notamment mis en place l’Institut Ouest Africain de la Société Civile. OSIWA, qui soutient à la fois des médias, comme la radio WADR à Dakar, et les enquêtes de journalistes indépendants, se félicite de la création du site Le Monde Afrique, qui va participer à la diffusion d’une information indépendante sur le continent. Le partenariat avec Le Monde Afrique s’inscrit dans une volonté commune de promouvoir un débat libre et progressiste sur tous les enjeux économiques et sociopolitiques auxquels doit faire face l’Afrique de l’ouest. »
LA VOIX DE SON MAITRE :
OPPOSITIONS FANTOCHES « AFRICAINES » COMPRADORES …
On notera à ce sujet que ce sont les mêmes réseaux du PS et de la sociale-démocratie franco-belge qui marionnettisent l’opposition équato-guinéenne fantoche, la CORED (en pleine décrépitude).
QUE SONT LES MEDIAS DE SOROS ET LE ROLE DE LA FONDATION OSIWA ?
Lire mon enquête n° VII (lien au début de cette enquête) (2) sur le rôle de Sorös et de son associé Mo IBRAHIM. J’y analyse – faits, noms et source en appui – les réseaux de déstabilisation des USA en Afrique, qui organisent depuis août 2014 un « printemps africain » dans de nombreux pays.
J’y explique particulièrement comment la presse africaine et la presse occidentale à destination de l’Afrique sont prises en main et financées par les « vitrines légales de la CIA » (NED, NDI, USAID, réseaux Soros, Open Society et cie). Et comment toute la presse africaine est désinformée et intoxiquée par ces mêmes réseaux via des Ong spécialisées (Afrobarometer, CDD-Ghana, ISAWA, etc). Au cœur de ces réseaux la fondation sud-africaine OSIWA …
LA VOIX DE SON MAITRE (II) :
LE MONDE ET LE MONDE AFRIQUE MEGAPHONES DES RESEAUX SORÖS
« Les sections africaines de l’Open Society (hors OSF Afrique du Sud) financent/sont partenaires de près de 250 organisations africaines. Indépendance ou mainmise sur les différents pans des sociétés africaines ? (question rhétorique) », interroge le site « Congo30juin », qui analyse la tribune permanente offerte aux réseaux de Sorös :
« Le Monde ouvre régulièrement ses colonnes à l’avocat William Bourdon, dont nous avons relevé la proximité (voire l’intimité) avec les réseaux Soros (qui financent Sherpa, l’ONG de Bourdon). L’une de ses dernières tribunes en date concerne la PPLAAF, à la composition ultra-sorosienne. Le Monde rapporte depuis au moins dix ans, sans distance critique aucune, plusieurs rapports («Bois de Sang», Glencore, forêt au Cambodge, etc.) de Global Witness, à laquelle l’Open Society a donné plus de 14 millions de livres sterling (plus de 16 millions d’euros) en douze ans, au Conseil d’administration duquel on trouve Alexander Soros (l’un des fils de George et également bailleur de fonds de Global Witness et Aryeh Neier (…) Le Monde relaie les rapports de l’ONG Transparency International, que Soros finance depuis au moins 1999, pour un total de près de 4,5 millions d’euros, et qui n’est pas non plus mise en perspective au vu de ces informations, ni dans sa branche internationale, ni dans son chapitre français (…) Plus simplement : le journal Le Monde, une fois de plus au service des puissants, n’effectue pas de travail critique sur George Soros mais le défend, en mettant gentiment sous le boisseau quelques faits qui pourraient en expliquer les causes au lecteur (…) Sa branche Ouest-Africaine OSIWA est le partenaire de notre section Afrique, créée par Serge Michel, cofondateur du Bondy Blog, financé par le passé par Soros. Nous relayons avec bienveillance les rapports des réseaux Soros : OXFAM, Global Witness, Transparency International, et ouvrons nos colonnes au très Soros-friendly William Bourdon. Nous sommes enfin partenaires des réseaux Soros pour traquer les fake news, intègres et irréprochables éclaireurs de conscience».
LA GALAXIE SORÖS-BOURDON : AU CŒUR DE LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE ET DE MALABO
Derrière les campagnes contre Wagner depuis 2019, la déstabilisation de l’Afrique depuis 2004, les soi-disants « printemps arabe (2011) et afrcain (2014), ou encore les dossiers BMA (en Afrique, en Syrie et au Liban), outre des intérêts pétro-gaziers et miniers et des Services et organismes d’état (américains, français, espagnols, britanniques et allemands), on trouve partout la galaxie de fondations, Ong et médias, tous pilotés par le milliardaire Georges Sorös, où l’Avocat Bourdon est très présent, et ses « Open Society » Foundations.
A QUI PROFITE LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE ?
Dans des enquêtes précédentes, en 2016 et 2017, je décryptais comment la presse africaine, et la presse occidentale à destination des africains, encore appelée « nouveaux médias africains », était l’objet d’une vaste opération de manipulation, qui a préparé (parfois longtemps avant 2014) et encadré médiatiquement le soi-disant « printemps africain » …
* relire ENQUETES SUR LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE (VII) :
COMMENT LA PRESSE AFRICAINE SE FAIT INTOXIQUER PAR LES ‘SONDAGES’ ET AUTRES ‘INFOS’ DES RESEAUX SORÖS ET DES VITRINES LEGALES DE LA CIA !
Mais les exemples étant toujours les plus parlant, nous allons évoquer un cas concret, qui est au cœur de cette opération de manipulation : l’Axe OSIWA – Sorös – Monde Afrique ! Exemple qui vaut démonstration et qui explique comment fonctionne cette vaste action de déstabilisation « en réseaux » …
Le MONDE AFRIQUE est directement sponsorisé par la fondation OSIWA de Georges Sorös, le financier des « révolutions de couleur » (1).
Pour ceux qui nous accusent de « complotisme » ( !!!), « Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) est membre du réseau mondial des Fondations Open Society initiées en 1993 par le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros », explique sans vergogne le quotidien parisien sur son site :
« OSIWA, crée en 2000, a pour vocation de soutenir la création de sociétés ouvertes en Afrique de l’Ouest à travers la promotion d’une gouvernance démocratique inclusive, de la transparence et du sens de la responsabilité dans la gestion des institutions et ressources publiques, et des droits humains. Elle soutient la lutte contre la corruption et l’émergence d’une citoyenneté active, ayant notamment mis en place l’Institut Ouest Africain de la Société Civile. OSIWA, qui soutient à la fois des médias, comme la radio WADR à Dakar, et les enquêtes de journalistes indépendants, se félicite de la création du site Le Monde Afrique, qui va participer à la diffusion d’une information indépendante sur le continent. Le partenariat avec Le Monde Afrique s’inscrit dans une volonté commune de promouvoir un débat libre et progressiste sur tous les enjeux économiques et sociopolitiques auxquels doit faire face l’Afrique de l’ouest. »
QUE SONT LES MEDIAS DE SOROS ET LE ROLE DE LA FONDATION OSIWA ?
Lire mon enquête n° VII (lien au début de cette enquête) (2) sur le rôle de Sorös et de son associé Mo IBRAHIM. J’y analyse – faits, noms et source en appui – les réseaux de déstabilisation des USA en Afrique, qui organisent depuis août 2014 un « printemps africain » dans de nombreux pays.
J’y explique particulièrement comment la presse africaine et la presse occidentale à destination de l’Afrique sont prises en main et financées par les « vitrines légales de la CIA » (NED, NDI, USAID, réseaux Soros, Open Society et cie). Et comment toute la presse africaine est désinformée et intoxiquée par ces mêmes réseaux via des Ong spécialisées (Afrobarometer, CDD-Ghana, ISAWA, etc). Au cœur de ces réseaux la fondation sud-africaine OSIWA …
LA VOIX DE SON MAITRE :
LE MONDE ET LE MONDE AFRIQUE MEGAPHONES DES RESEAUX SORÖS, DU QUAI D’ORSAY ET SURTOUT DU STATE DEPARTMENT
« Les sections africaines de l’Open Society (hors OSF Afrique du Sud) financent/sont partenaires de près de 250 organisations africaines. Indépendance ou mainmise sur les différents pans des sociétés africaines ? (question rhétorique) », interroge le site « Congo30juin », qui analyse la tribune permanente offerte aux réseaux de Sorös :
« Le Monde ouvre régulièrement ses colonnes à l’avocat William Bourdon, dont nous avons relevé la proximité (voire l’intimité) avec les réseaux Soros (qui financent Sherpa, l’ONG de Bourdon). L’une de ses opérations concerne la PPLAAF, à la composition ultra-sorosienne.
Le Monde rapporte depuis au moins dix ans, sans distance critique aucune, plusieurs rapports («Bois de Sang», Glencore, forêt au Cambodge, etc.) de Global Witness, à laquelle l’Open Society a donné plus de 14 millions de livres sterling (plus de 16 millions d’euros) en douze ans, au Conseil d’administration duquel on trouve Alexander Soros (l’un des fils de George et également bailleur de fonds de Global Witness et Aryeh Neier (…) Le Monde relaie les rapports de l’ONG Transparency International, que Soros finance depuis au moins 1999, pour un total de près de 4,5 millions d’euros, et qui n’est pas non plus mise en perspective au vu de ces informations, ni dans sa branche internationale, ni dans son chapitre français (…) Plus simplement : le journal Le Monde, une fois de plus au service des puissants, n’effectue pas de travail critique sur George Soros mais le défend, en mettant gentiment sous le boisseau quelques faits qui pourraient en expliquer les causes au lecteur (…) Sa branche Ouest-Africaine OSIWA est le partenaire de notre section Afrique, créée par Serge Michel, cofondateur du Bondy Blog, financé par le passé par Soros. Nous relayons avec bienveillance les rapports des réseaux Soros : OXFAM, Global Witness, Transparency International, et ouvrons nos colonnes au très Soros-friendly William Bourdon. Nous sommes enfin partenaires des réseaux Soros pour traquer les fake news, intègres et irréprochables éclaireurs de conscience».
LA GALAXIE SORÖS-BOURDON : AU CŒUR DE LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE
L’avocat Bourdon – dirigeant et conseil de ‘Transparency International’, ‘Transparency France’ ou encore ‘Sherpa’ -  est connu pour son implication dans le dossier dit « des biens mal acquis » (BMA), en réalité un complot plusieurs dirigeants africains d’états pétro-gaziers.
Derrière les dossiers BMA, outre des intérêts pétro-gaziers et miniers et des Services et organismes d’état (américains, français, espagnols, britanniques et allemands), on trouve la galaxie de fondations, Ong et médias, tous pilotés par le milliardaire Georges Sorös, où l’Avocat Bourdon est très présent, et ses « Open Society » Foundations.
A qui profite la déstabilisation de L’Afrique ?
Qui achéte les africains ?
Moscou ou Paris et Sorös ???
(**) Lire :
Luc Michel pour LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ ANATOMIE DE LA CYBER-GUERE
(***) Lire aussi :
Luc Michel pour LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ ESQUISSE DE LA GUERRE HYBRIDE. MON ACTION EN TANT QU’ ‘ENTREPRENEUR GEOPOLITIQUE INDEPENDANT’
_________________
# CENTRAFICA-NEWS-TV
Webtv http://centrafrica-news.tv/
Chaîne TV VKontact https://vk.com/centrafricanewstv
Page officielle https://www.fcebook.com/CentrafricaNewstv
Groupe officiel
WhatsApp groupe Centrafrica-News-TV https://chat.whatsapp.com/BBeZNnzq4qC1lZ4bu2N0c3
Chaîne Youtube
https://www.youtube.com/channel/UCjmRhHvDUfHgvANwTvKlVkw

CNT - 311 macron accuse moscou (2022 11 22) (2)

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.