# SYRIA COMMITTEES/ CE QUE LUC MICHEL REPETE INLASSABLEMENT SUR LES PLATEAUX DE AFRIQUE MEDIA: SOUS-ESTIMER DAECH ET BOKO-HARAM EST UNE ERREUR SUICIDAIRE !

EI

Abou Ahmad (nom d’emprunt) s’est confié durant plus de cent heures à deux journalistes, Harald Doornbos et Jenan Moussa. Ce combattant du groupe Etat islamique leur a longuement expliqué son parcours, ses motivations, son quotidien en tant que djihadiste ainsi que les raisons qui expliquent l’essor du mouvement terroriste. Voici les extraits les plus marquants de ce long entretien, publié sur le site Foreign Policy et traduit par Slate.
La diffusion de cet article par les médias de l’OTAN – Foreign Policy (revue neocon US), Slate, LLB et cie – répond aux victoire de Damas et de ses allié; il faut faire porter la responsabilité de la guerre importée par les occidentaux à Assad, qui lui combat vraiment le terrorisme : « Le printemps arabe syrien censé chasser al-Assad du pouvoir se transforme en guerre civile lorsque le dictateur refuse de céder les rênes du pays », osent-ils écrire …
Au passage, les presstitutes de l’OTAN reconnaissent que la soi-disant ASL n’était que le cache-sexe des djihadistes : « groupes rebelles composés de djihadistes. « Au début, mon groupe change sans cesse de nom ou s’unit à d’autres groupes rebelles. Mais, peu à peu, ils finissent par se consolider. J’ai rejoint l’Etat islamique car c’était le plus grand mouvement sunnite de la région ».
LM
* Lire sur LLB la montée en puissance des djihadistes :
This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS, # ARTICLES BY LANGUAGES, # I: COMITES SYRIE, * Français, * Revues de Presse and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.