# ‘LE DEBAT PANAFRICAIN’(1e PARTIE) CE DIMANCHE 2 JUIN 2019 SUR AFRIQUE MEDIA/ AVEC LE GEOPOLITICIEN LUC MICHEL : FAUT-IL DIALOGUER AVEC LES MOUVEMENTS SÉPARATISTES TERRORISTES EN AFRIQUE ?

LM.ORG2 - instagramm 151 amtv

1e Partie
De 14h à 17h (Douala-Ndjaména-Malabo)
et de 15h à 18h (Bruxelles-Paris-Berlin)
Présentation Bachir Mohamed Ladan
Avec les panelistes invités ce dimanche
Luc MICHEL en Duplex EODE-TV depuis Bruxelles

* Thème unique de l’émission :
AFRIQUE / CRISE SOCIO-SECURITAIRE : 
FAUT-IL DIALOGUER AVEC LES MOUVEMENTS SÉPARATISTES TERRORISTES ?
Le gouvernement malien vient d’annoncer son intention d’ouvrir le dialogue avec le prédicateur radical peul Amadou Koufa, qui ensanglante le centre du pays. Le ministre malien de l’Administration territoriale, vient d’annoncer que « le gouvernement est d’accord sur le principe d’un dialogue et travaille déjà dans ce sens ».
Pour sortir de l’impasse militaire et du cycle infernal de violences intercommunautaires dans le centre du Mali, le groupe de réflexion International Crisis Group (ICG) avait déjà recommandé au gouvernement malien de tenter un dialogue avec les djihadistes et leurs partisans. L’ICG considère que le succès d’une telle initiative est incertain, mais qu’elle vaut d’être tentée. Il préconise « un changement de cap », combinant pression militaire, dialogue et désarmement pour amener à la table des négociations les chefs de la « katiba du Macina ».
Au Cameroun, Sisiku Ayuk Tabe, le président auto-proclamé de l’Etat fantôme d’Ambazonie, se dit favorable au dialogue annoncé par le pouvoir de Yaoundé pour mettre un terme à la crise anglophone. Dans une déclaration signée mardi, Ayuk Tabe se dit prêt à discuter avec Yaoundé. Mais avant l’ouverture de négociations, Sisiku Ayuk Tabe demande la libération de toutes les personnes incarcérées dans le cadre de la crise anglophone, le retrait de l’armée dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ainsi que celui des autorités administratives entre autres, préfets et gouverneurs, qui y travaillent.

* Le géopoliticien Luc MICHEL développe une analyse en deux parties …

1/CAMEROUN. LE PIEGE DES NEGOCIATIONS
Les Camerounais ne doivent plus rien attendre des occidentaux, les pyromanes-pompiers de Washington et leurs porteurs de valise de Paris veulent piéger Yaoundé. Des négociations internationales ou locales ne serviront que les terroristes ambazoniens soutenus par les USA.
La seule alternative pour le Cameroun est le modèle de Résistance africaine du Burundi !

2/COMPRENDRE CE QUI SE PASSE AU MALI
Pourquoi les négociations au Mali (où en Centrafrique) n’ont rien à voir avec la situation camerounaise ?
Il nous explique pourquoi la crise en Centrafrique voisine interagit sur la situation au Mali et pourquoi l’ombre géopolitique et diplomatique de la Russie s’étend sur Bamako mais pas (encore ?) sur Yaoundé ?

_____________________________
AFRIQUE MEDIA
* WebTV sur http://www.afriquemedia-webtv.org/
* AFRIQUEMEDIA.pageofficielle
sur https://www.facebook.com/AFRIQUE.MEDIA.TV
* GROUPE OFFICIEL AFRIQUE MEDIA TV
(Plus de 110.000 membres ! Administré par
les COMITES AFRIQUE MEDIA et Luc Michel)
sur https://www.facebook.com/groups/afrique.media.groupe.officiel/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.