# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LA MENACE NUCLEAIRE AMERICAINE (I) : L’AVIATION STRATEGIQUE RUSSE

LM.GEOPOL - V-2023 nucléaire usa III (2023 10 30)

Karel Huybrechts pour
Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2023 30 10/ Série V/

De manière assez logique elle est la crainte numéro 1 des états-majors alliés, notamment de l’OTAN et du NORAD : les Tupolev Tu-22M Backfire, Tu-95 Bear / Tu-142 Bear-F, et autres Tu-160 Blackjack :

Ces avions russes sont aussi engagés en Ukraine afin de frapper à l’aide de leurs missiles de croisière.

Sur le papier l’aviation stratégique russe est en pleine mutation. Les actuels Tupolev Tu-160 passent du standard Tu-160M à celui de Tu-160M2 avec en plus la réception de dix avions neufs tandis que dans une logique identique les Tu-22M3 passent au standard Tu-22M3M. Des évolutions qui doivent permettre à ces bombardiers stratégiques de conserver une véritable capacité face à leurs homologues américains. Il en va de la crédibilité internationale de la Russie.

Surtout Moscou a en ligne de mire le programme PAK-DA, pour Perspektivnyi Aviatsionnyi Kompleks Dal’ney Aviatsii. Celui-ci, piloté aussi par Tupolev, devrait prendre la forme d’une simili aile volante moins pure cependant que le Northrop-Grumman B-21A Raider actuellement en développement final aux États-Unis. Le PAK-DA doit prioritairement remplacé les vieux Tu-95 Bear datés de la guerre froide et qui représentent toujours en 2023 le plus gros du volume de vol de l’aviation stratégique russe.

L’aviation stratégique russe n’aligne cependant pas que des bombardiers. Elle aligne également les Ilyushin Il-78 Midas de ravitaillement en vol ainsi qu’une partie des Ilyushin Il-20M Coot-A et des Tupolev Tu-214 Mogul d’espionnage aéroporté et de reconnaissance… stratégique. Si les premiers demeurent logiquement visible, notamment pour soutenir la chasse seuls les plus anciens des avions espions ont été repérés depuis quelques mois par les Alliés. Comme les bombardiers les Tu-214 Mogul semblent jouer à l’Arlésienne.

Les abords immédiats du ciel ukrainien ne sont pas la seule zone où ces gros avions d’armes sont apparus. L’Arctique, et notamment les approches des espaces aériens souverains du Canada et des États-Unis sont également concernés.

Malgré son âge désormais avancé le Tupolev Tu-95 Bear demeure en Russie la bête de somme du bombardement stratégique. Un peu comme le Boeing B-52H Stratofortress aux États-Unis, qui d’ailleurs lui est contemporain.

Cette disparition n’a rien de rassurante. Car rappelons que le rôle premier de l’aviation stratégique russe n’est pas de bombarder des cibles civiles dans un pays voisins dérangeant le Kremlin ou bien de titiller les défenses de l’OTAN ou du NORAD. Non sa fonction première, celle pour laquelle elle existe c’est délivrer le feu nucléaire aux quatre coins du globe. Cela fut le cas du temps de l’URSS ça l’est toujours avec la Russie post-soviétique.

Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LUCMICHEL-TV https://vk.com/lucmicheltv
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/podcast/radiolucmichel/

FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.