# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ L’EVENEMENT DU JOUR: LA CONFERENCE DE PRESSE ANNUELLE DE VLADIMIR POUTINE

LM.GEOPOL - III-2020-1306 Poutine conférence annuellé (2020 12 17) FR (1)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Luc MICHEL pour EODE/
Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
2020 12 17/
Série III/2020-1306

«J e n’ai pas encore décidé si je participerai à la présidentielle en 2024 »
- V.V. Poutine.

Politique monétaire, géopolitique, sanctions contre la Russie, situation en Ukraine, pendant 4 heures et 14 minutes le président russe Vladimir Poutine a répondu aux questions des journalistes russes et étrangers ce jeudi. Un exercice auquel il se livre une fois par an lors de cette traditionnelle conférence de presse de fin d’année.

Pandémie, caricatures, Nord Stream 2 sont les autres sujets abordés par le Président russe.
En raison de la pandémie, elle se déroule par visioconférence. Face à la pandémie, l’événement est passé au format virtuel, incluant cette année des questions-réponses avec la population. Le Président se trouve dans sa résidence officielle de Novo-Ogariovo alors que les journalistes sont rassemblés dans le Centre du commerce international de Moscou. Le port du masque et des gants ainsi que la distanciation sociale sont obligatoires. En 2019, la conférence avait duré plus de quatre heures, Vladimir Poutine ayant répondu à 77 questions. a pandémie oblige, le nombre d’accréditations délivrées cette année a été divisé par deux. En revanche, pour la première fois dans le cadre de cet événement, le Président a répondu non seulement aux questions des journalistes, mais aussi à celles de ses concitoyens.

LA SEANCE DE QUESTIONS-REPONSES DE POUTINE, « CIBLE D’UNE CYBERATTAQUE ETRANGERE »

La séance de questions-réponses annuelle en direct du président russe Vladimir Poutine a été la cible d’une cyberattaque, ont annoncé les présentateurs de la chaîne Rossya 24. Le centre d’appels a été confronté à « une attaque massive par déni de service distribuée de l’étranger », a déclaré une présentatrice. Dans de telles attaques par « déni de service distribué », les serveurs sont bombardés de requêtes inutiles jusqu’à ce qu’elles soient bloquées. « Nous avons réussi à nous en sortir… Nous continuons à recevoir des appels téléphoniques », a déclaré la présentatrice. Les Russes ont envoyé environ 2 millions de questions au président durant la séance qui a duré plus de 4 heures. Le géant télécom russe Rostelecom a confirmé l’attaque, ont rapporté les médias russes.

Vladimir Poutine a par ailleurs souligné la nécessité d’assurer la cybersécurité du pays. « Nous avons proposé un dialogue aux Etats-Unis dans le domaine cyber. Mais nous n’avons reçu aucune réponse raisonable. Barack Obama avait répondu positivement, mais nous n’avons plus rien entendu (de la part des Etats-Unis) depuis. En ce qui concerne nos infrastructures énergétiques, il est certain que nous devons réfléchir à la façon de nous défendre contre les cyberattaques », a indiqué le chef du Kremlin.

CONFRONTATION RUSSIE-USA :
POUTINE ESPERE RESOUDRE AVEC BIDEN LES PROBLEMES RUSSO-AMERICAINS

Vladimir Poutine a dit jeudi espérer résoudre avec le nouveau président américain Joe Biden les problèmes entre leurs deux pays, tout en prédisant que Donald Trump continuera de peser sur la scène américaine. « Nous espérons que tous les problèmes qui se posent, ou peut-être pas tous mais au moins une partie, seront résolus sous la nouvelle administration » américaine, a indiqué lors de sa traditionnelle conférence de presse de fin d’année le président russe.

Le président russe est un des rares dirigeants à avoir attendu le vote du collège électoral américain en faveur de M. Biden pour le féliciter ce mardi, expliquant ce refus par l’incertitude pesant sur le résultat du scrutin du 4 novembre compte-tenu du refus de Donald Trump de reconnaître sa défaite et ses multiples recours en justice.

Biden a promis de se montrer ferme face à la Russie, accusée notamment d’ingérence dans le système électoral américain pour favoriser en 2016 l’élection de M. Trump face à Hillary Clinton. Le milliardaire américain a toujours nié avoir bénéficié des efforts russes, tout comme M. Poutine. Vladimir Poutine a une nouvelle fois rejeté jeudi toute ingérence dans les élections américaines. « Ce sont des spéculations dont le but est de détériorer les relations entre la Russie et les Etats-Unis et aussi pour que la légitimité de celui qui est encore président des Etats-Unis ne soient pas reconnue », a-t-il dit en référence à Donald Trump.

Pour lui, la relation russo-américaine est devenue « otage » de la bataille politique intérieure aux Etats-Unis. Le président russe a enfin jugé que le locataire sortant de la Maison Blanche n’allait pas se retirer de la ville publique. « Il n’a pas à chercher du travail. Près de 50% de la population des Etats-Unis a voté pour lui […] il a une grosse base aux Etats-Unis, et de ce que je comprends, il ne s’apprête pas à quitter la vie politique, a relevé M. Poutine.

PROVOCATION SUR NAVALNY :
“SI LA RUSSIE AVAIT VOULU EMPOISONNER NAVALNY, IL SERAIT MORT”

Le président russe Vladimir Poutine a jugé ce jeudi que son opposant numéro un, Alexeï Navalny, n’avait pas été empoisonné par ses services spéciaux, car autrement il serait mort. “Le patient de la clinique berlinoise a le soutien des services spéciaux américains (…) Et comme c’est le cas, il doit être surveillé par les services spéciaux. Mais ça ne veut pas dire qu’il fallait l’empoisonner », a-t-il dit. « Si on l’avait voulu, l’affaire aurait été menée à son terme », a-t-il lâché lors de sa conférence de presse annuelle. M. Poutine refuse de prononcer le nom de son détracteur, et se réfère à lui par rapport au lieu de son hospitalisation après son empoisonnement présumé.

Il a balayé une récente enquête de plusieurs médias, dont Bellingcat, CNN et Der Spiegel, voyant la patte du FSB, les services secrets héritiers du KGB dont M. Poutine a été un temps le chef, derrière la tentative d’assassinat ayant visé M. Navalny. « Ce n’est pas une enquête, mais la légitimation de contenus (préparés) par les services spéciaux américains », a-t-il estimé. L’article, présente comme une soi-disant enquête, n’établit cependant aucun contact direct entre les agents du FSB qui surveillaient Navalny et l’opposant, ni de preuve d’un passage à l’acte ou d’un ordre donné.

La Russie a, à maintes reprises, démenti que l’opposant ait été empoisonné à Tomsk, et affirmé que la substance toxique de type Novitchok détectée par des laboratoires occidentaux après son hospitalisation en Allemagne n’était pas présente dans son organisme lorsqu’il était traité en Russie. Diverses autres versions ont été évoquées par les responsables russes: une mise en scène, un empoisonnement volontaire de l’intéressé, une intoxication orchestrée par les services spéciaux étrangers, ou encore des problèmes de santé dus à son régime alimentaire ou à la consommation d’alcool. Moscou n’a pas ouvert d’investigations criminelles, disant ne pas avoir de preuve et accusant l’Allemagne de ne pas partager ses informations avec la justice russe.

QUESTION D’UN JOURNALISTE DE LA BBC SUR LES TENSIONS DANS LES RELATIONS ENTRE LA RUSSIE ET L’OCCIDENT

Évoquant toujours l’affaire Navalny, Poutine appelle à donner à la Russie l’accès au dossier et à lui fournir des preuves. À la question de savoir s’il se sentait responsable de la détérioration des relations entre la Russie et l’Occident, le Président indique qu’il «se sent responsable avant tout de ce qui se passe avec la Russie». Il ajoute dans ce contexte que l’Otan n’a pas tenu sa promesse d’éviter de s’élargir à l’est, la sortie de l’accord Ciel ouvert ainsi que le traité New Start venant à expiration début 2021.

Bien que la Russie attende toujours une réponse de l’Allemagne à sa demande officielle d’informations, Berlin pose une condition et se dit prêt à envisager le transfert des données médicales de l’opposant après que Moscou ouvrira une enquête.

LA RUSSIE « PAYS AGRESSIF » ?

La Russie est sixième au monde en termes de dépenses militaires, impossible de la qualifier de «pays agressif» !

«Vous êtes intelligents, pourquoi croyez-vous que nous sommes des cons?»
Répondant toujours à la question de la BBC, Vladimir Poutine rappelle la sortie des États-Unis du traité Ciel ouvert: «Que nous reste-t-il? Je ne veux pas vous poser cette question, mais qu’a-t-on à faire dans ce contexte? Laisser les choses telles qu’elles sont? Vous, en tant que pays de l’Otan, vous allez survoler notre pays et tout transmettre au partenaire américain. Et nous, nous devons être privés de cette option pour le territoire américain? Vous êtes intelligents, pourquoi croyez-vous que nous sommes des cons? Pourquoi croyez-vous que nous ne sommes pas en mesure d’analyser des choses aussi élémentaires».

CRISE DU NAGORNO-KARABAKH

Une seule violation du cessez-le-feu a été enregistrée dans le Haut-Karabakh depuis l’entrée en vigueur de l’accord tripartie signé par l’Azerbaïdjan, l’Arménie et la Russie. Poutine rappelle que la situation dans la région avait été tendue pendant de longues années. Il ajoute que la Russie sera prête à augmenter le contingent de ses soldats de la paix si tous les participants au conflit le jugent nécessaire.

CRISE UKRAINE-DONBASS

« Je trouve très inquiétantes les déclarations du Président Vladimir Zelenskiy, à la suite de son départ de Paris, selon lesquelles les Accords de Minsk pourraient être révisés. Si la révision des accords se produit, la situation pourrait se retrouver dans une impasse. En ce qui concerne le retrait des troupes étrangères du Donbass – il n’y a pas de troupes étrangères sur place. Il y a des milices populaires et des forces d’autodéfense locales. Elles sont composées de résidents locaux, » a-t-il déclaré.

PROTESTATIONS EN BIELORUSSIE ET LSITUATION DANS L’EX-URSS

La situation actuelle dans plusieurs pays de l’ex-URSS montre qu’ils sont en train de chercher leur voie mais que tous ces changements doivent être initiés de l’intérieur, estime Vladimir Poutine.

LE GAZODUC NORD STREAM 2 SERA ACHEVE MALGRE A LA PRESSION AMERICAINE

«Ce projet sera achevé», annonce Poutine. Selon lui, il reste 160 km de tuyaux à poser pour l’achever. Il espère par ailleurs que la nouvelle administration américaine respectera ses partenaires européens et reviendra aux principes de la concurrence. Ce que confirment les médias américains.Les USA n’arrivent pas à arrêter la construction du gazoduc Nord Stream 2, selon Bloomberg ce 13décembre. La Russie continuera de construire le gazoduc Nord Stream 2 en Europe malgré toutes les sanctions des États-Unis, note Bloomberg après les annonces sur la reprise des travaux de pose de tubes dans les eaux allemandes.

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Vladimir Poutine s’est aussi exprimé sur le réchauffement climatique, remettant en cause, le quasi-consensus scientifique sur la responsabilité de l’homme sur les dérèglements du climat. Et ce n’est pas la première fois qu’il tient de tel propos. « Personne ne connaît, en réalité, les raisons du changement climatique mondial. Nous savons que dans l’histoire de la Terre, il y a eu des périodes de réchauffement et de refroidissement et cela pourrait dépendre de processus globaux dans l’univers. D’une légère inclinaison de l’axe de la Terre en rotation оu de son orbite autour du Soleil », a-t-il ajouté.

Le président russe a néanmoins réaffirmé l’engagement de réduction des émissions de gaz à effet de serre de son pays et le respect de l’accord de Paris sur le climat.

PANDEMIE DU CORONAVIRUS

A une question sur l’origine du coronavirus, Poutine a répondu que ce n’est pas le bon moment pour chercher des coupables mais pour conjuguer les efforts afin de sortir de la crise et aider les personnes en difficulté, indique Poutine. Le Président appelle à lever les sanctions imposées aux pays lourdement affectés par la pandémie.

Poutine ne s’est pas encore fait vacciner mais promet de le faire. «Je ne vois aucune raison pour ne pas se faire vacciner», indique le Président. Poutine rappelle que l’administration de vaccins anti-Covid a à ce jour des restrictions d’âge. Il a promis de se le faire inoculer dès que ce sera possible pour lui.

Évoquant la fabrication du vaccin, il indique que la Russie envisage d’augmenter ses capacités de production, lesquelles ne sont pas suffisantes à ce jour. En attendant, rien n’empêche de le produire sur des plateformes étrangères, estime-t-il. Il prévoit de disposer de «millions de doses» dès le début de l’année.

Aucun système de santé au monde n’a été à même d’affronter la crise du Covid-19, affirme Poutine. Selon lui, au début de la pandémie en Chine, puis en Europe, la Russie a pu gagner du temps pour déployer rapidement des lits supplémentaires, construire des centres hospitaliers mobiles et requalifier des professionnels de la santé. La Russie se classe parmi les leaders mondiaux en nombre de tests, a indiqué le Président. Selon lui, la Russie a augmenté de 20 fois sa production de masques sur fond de pandémie.

La fermeture des frontières est liée à la nécessité d’endiguer la pandémie et de protéger la population. «Dès que les médecins le permettront, les frontières seront ouvertes», promet le Président. Évoquant le secteur aéronautique parmi ceux les plus impactés, il souligne la nécessité de rétablir le tourisme et appelle à le développer au niveau national.

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique : 
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – 
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme 
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/ 
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

LM.GEOPOL - III-2020-1306 Poutine conférence annuellé (2020 12 17) FR (2) LM.GEOPOL - III-2020-1306 Poutine conférence annuellé (2020 12 17) FR (3) LM.GEOPOL - III-2020-1306 Poutine conférence annuellé (2020 12 17) FR (4)

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.