# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LIVRE GEOPOLITIQUE/ ‘LE SABRE ET LE TURBAN’ : JUSQU’OU IRA LA TURQUIE ?

LM.GEOPOL - III-2020-1303 LIVRE erdogan le sabre (2020 12 14) FR (1)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Luc MICHEL pour EODE-BOOKS/
supplément livre au Quotidien géopolitique/ Geopolitical Daily de Luc MICHEL/
2020 12 14/
Série III/2020-1304

* LE SABRE ET LE TURBAN –
JUSQU’OU IRA LA TURQUIE ?
de Jean-francois Colosimo
Éditeur : Les éditions du Cerf
ISBN-10 : 2204143448
ISBN-13 : 978-2204143448

I-
LA CRITIQUE DU LIVRE

« Pourquoi, en un siècle d’existence, la Turquie n’a-t-elle cessé d’écraser son peuple ? Pourquoi nous menace-t-elle aujourd’hui en multipliant ses guerres ? », interroge l’auteur.

Précisons que ce livre intéressant associe deux Turquies, celle d’Attaturk – dont je suis un grand partisan (1), comme l’était le Géopoliticien Jean Thiriart (2) – et son antithèse la Turquie néo-ottomane d’Erdogan et du Régime AKP, dont il dénonce pertinnement la dangerosité

Pourquoi a-t-elle basculé du désir de rejoindre l’Europe (le projet géopolitique d’Attaturk) à la volonté de dominer l’Islam (le projet géopolitique néo-ottoman d’Erdogan, mâtiné de Pantouranisme et de Panturquisme), interroge encore Jean-francois Colosimo
?

La thèse de celui-ci, que ne partage pas, car elle ne s’inscrit pas dans ma grille d’analyse géopolitique (3), mais bien dans une perspective de « choc des civilisations » : « La vérité est qu’il n’y a pas deux Turquie, l’une révolutionnaire et laïque, l’autre réactionnaire et religieuse, mais une seule et même Turquie qui constitue le plus explosif des laboratoires bellicistes, à la fois identitaire et militaire, à trois heures de vol de Paris ».

Renversant les idées reçues dit l’éditeur, « ce livre plonge dans les cent ans de vertiges continus qu’a connus la République turque née des ruines de l’Empire ottoman. Il convoque les fantômes de son négationnisme fondamental, Arméniens, Grecs, Kurdes, Alévis. Il dévoile les dessous des coups d’État répétés qui ont étranglé la démocratie. Il révèle les compromissions de Washington et de Bruxelles (Ndla : et là l’auteur a raison)). Et il montre comment la Turquie s’est préparée à la reconquête en Irak, en Libye, dans l’Egée et en Arménie ».

« De l’Empire ottoman à la République moderne, de la nationalisation de l’islam à l’islamisation de la nation, de l’Europe à l’Oumma, de l’abolition à la restauration du califat, voici, comme jamais elle n’a été dévoilée, la face cachée de la Turquie. Un livre-choc pour enfin comprendre », ajoute l’éditeur. Et qu’il faut lire pour découvrir la vraie nature du Régime AKP et les illusions occidentales à Bruxelles sur celui-ci !

L’AUTEUR:
Editeur, écrivain, auteur d’une œuvre au long cours sur les métamorphoses contemporaines de Dieu, Jean-François Colosimo est aussi documentariste et a signé, en 2019, sur Arte, le film « Turquie, nation impossible », salué par la critique.

LM

NOTES ET RENVOIS :

(1) Dès le début des Années 80, je faisais campagne avec Jean Thiriart, pour l’entrée immédiate de la Turqui,e laïque et kémalistedans l’Union Européenne (alors CEE). En 1987, nous lancions une campagne pour l’adhésion immédiate de la Turquie à la Communauté européenne, précisant que les Communautaristes européens voulaient une « Grande Europe ouverte sur la Méditerranée ». Notre position était alors bien isolée.

Cfr. Jean THIRIART, « La Turquie, la Méditerranée et l’Europe » et Luc MICHEL, « La Turquie, Province d’Europe », in LA TURQUIE, PROVINCE D’EUROPE, N° Spécial : La Méditerranée, la Turquie et l’intégration européenne, revue CONSCIENCE EUROPÉENNE – n° 18 – juillet 1987.
Extrait sur : http://www.pcn-ncp.com/pub/ofturquie1.htm

(2) Dans ce dossier là aussi, le Thiriart des Années ’60 annonçait celui de l’Ecole euro-soviétique (notre Ecole géopolitique des Années 1982-1992) :
« En 1964, le problème politique-historique se pose de la manière suivante : les Turcs contrôlent l’accès à la Méditerranée orientale, l’Europe doit contrôler cette mer, donc les Turcs sont Européens. Il reviendra aux moralistes, aux écrivains, aux historiens, dans un mot aux intellectuels d’ajouter à mes considérations réalistes les ornements habituellement demandés » (Jean THIRIART – 1964). « L’Europe a besoin de la Turquie, pas seulement pour sa très grande importance stratégique, mais surtout parce que la Turquie est en premier lieu une province de notre Europe » (LA NATION EUROPEENNE – 1967).

« Le Bosphore constitue le centre de gravité d’un Empire qui dans un sens va de Vladivostok aux Açores et qui dans l’autre va de l’Islande au Pakistan. Istanbul est le centre de gravité géopolitique d’un Empire euro-soviétique » (Jean THIRIART – 1983). « Les Dardanelles– rappelait THIRIART – constituent un lieu stratégique pour l’Europe (…) La Turquie est une province de la Grande Europe. Donc, les campagnes de presse turcophobes non seulement sont de très mauvais goût, mais elles sont idiotie politique. Certes, il y a le problème des immigrés turcs dans les communes de Bruxelles. Mais c’est un problème social. Les auteurs des campagnes de presse susdites se révèlent des politiciens de sous-préfecture, ils se pavoisent du titre d’ « Européens » sans même savoir ce qu’est l’Europe (…) Il faut condamner avec une extrême sévérité toute la littérature nationaliste allemande anti-italienne et toute la littérature nationaliste belge anti-turcs. Il s’agit de sentimentalisme et de xénophobie dangereux pour l’unité politique de l’Europe (…) L’Europe contiendra des Turcs, des Maltais, des Siciliens, des Andalous, des Tatars de Crimée – il en reste –, des Afghans. Pour le simple fait que l’Europe ne pourra pas exister de manière vivable sans posséder et contrôler les territoires habités par ces peuples » (Jean THIRIART, 106 QUESTIONS SUR L’EUROPE, Entretiens avec Bernardo-Gil Mugarza, Editions Machiavel, Charleroi, 1983).

(3) THIRIART ajoutait qu’ « Il est évident que la construction de l’Empire euro-soviétique doit se faire dans un cadre politique pur et que cette construction exige impérativement l’éradication impitoyable d’un quelconque racisme anti-turc, anti-arabe. C’est l’anti-racisme POUR RAISON D’ETAT. Dans la construction grande-européenne, celle de l’Empire euro-soviétique, le racisme constitue une atteinte à la Sûreté de l’Etat. Pour Luc MICHEL, tout comme pour moi, la géopolitique est le départ du raisonnement logique de la construction d’un Etat-Nation et pas un simple argument de rhétorique pédante. Nous sommes anti-racistes pour des raisons de lucidité politique et non pas publicitaire comme chez les exhibitionnistes pathologiques de la LICRA et autres furieux (…) Le racisme anti-turc, le racisme anti-arabe, nous les condamnons dans la condition essentielle et primordiale de turcs laïcs et d’arabes laïcs. Luc MICHEL et moi-même n’avons aucune tendresse pour l’Islamisme, aucune indulgence ou patience, pourrait-on dire » (Jean THIRIART, « La Turquie, la Méditerranée et l’Europe », in CONSCIENCE EUROPEENNE, n° 18, juillet 1987).

II-
LE DOSSIER GEOPOLITIQUE

Je me suis longuement intéressé à la Grande-Turquie néo-ottomane d’Erdogan. Je lui ai même consacré la première émission de mon émission de Géopolitique, « le Grand Jeu » (sur EODE-TV et Afrique Media), dès 2015, à un moment où le sujet intéressait peu …

# LES ANALYSES DE REFERENCE SUR
LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY :

* Cfr. LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/
TURQUIE. LE RETOUR DE L’EMPIRE OTTOMAN ?
sur http://www.lucmichel.net/2018/05/06/luc-michels-geopolitical-daily-les-emissions-qui-completent-lanalyse-turquie-le-retour-de-lempire-ottoman/

* Cfr. LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/
LA GRANDE-TURQUIE NEO-OTTOMANE D’ERDOGAN ET LE REMODELAGE U.S. DU PROCHE-ORIENT
sur http://www.lucmichel.net/2017/10/30/luc-michels-geopolitical-daily-lemission-qui-complete-lanalyse-la-grande-turquie-neo-ottomane-derdogan-et-le-remodelage-u-s-du-proche-orient/

* Cfr. LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ ‘LES OTTOMANS SONT DE RETOUR’: LES AMBITIONS GEOPOLITIQUES DE LA TURQUIE D’ERDOGAN
Sur http://www.lucmichel.net/2020/01/28/luc-michels-geopolitical-daily-les-ottomans-sont-de-retour-les-ambitions-geopolitiques-de-la-turquie-derdogan-vues-disrael/

# LES EMISSIONS DE REFERENCE SUR EODE-TV :

* Voir sur EODE-TV :
LE GRAND JEU (saison I – 1)
AU CŒUR DE LA GEOPOLITIQUE MONDIALE:
LA « GRANDE-TURQUIE » D’ERDOGAN
Emission complète sur : https://vimeo.com/109011138
ET lire :
http://palestine-solidarite.org/actualite.luc_michel.161014.htm

* Et voir sur EODE-TV :
LUC MICHEL : GEOPOLITIQUE.
LA GRANDE-TURQUIE NEO-OTTOMANE D’ERDOGAN ET LE REMODELAGE US DU PROCHE-ORIENT
sur https://vimeo.com/152723460

(Source : Editions du Cerf – EODE-TV – Afrique Média – EODE Thhink Tank)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE
Supplément livre au Quotidien géopolitique/ Geopolitical Daily de Luc MICHEL

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/ 
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

LM.GEOPOL - III-2020-1303 LIVRE erdogan le sabre (2020 12 14) FR (2)

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.