# CENTRAFRICA-NEWS-TV/ L’IMPERALISME US EN AFRIQUE (V) : VU DES USA, QUE CHERCHENT LES AMERICAINS EN AFRIQUE ?

CNT - 481 impérialisme us V (2024 02 01)

Edité par Luc MICHEL
Et CENTRAFRICA-NEWS-TV/
2024 02 01/

GEOPOLITICAL FUTURES, le think tank de Georges Friedman, nous l’explique:

« Les États-Unis renouent avec l’Afrique
Washington tente de regagner le terrain perdu face à Pékin et Moscou. »

« les États-Unis ajustent leur stratégie pour freiner l’influence croissante de leurs plus grands rivaux. La nouvelle approche a été détaillée dans un rapport d’août 2022, « U.S. Stratégie vers l’Afrique subsaharienne », qui décrivait des plans pour une politique africaine plus pragmatique et un engagement plus important dans les domaines de la sécurité et de l’économie. Puis, en décembre 2022, le président américain Joe Biden a accueilli à Washington les dirigeants et hauts responsables de 49 pays africains. Cette nouvelle orientation des États-Unis vers un engagement pragmatique dans de multiples secteurs est devenue de plus en plus évidente tout au long de l’année 2023. »

« DE LA GUERRE FROIDE A WAGNER »

« Après que la première vague de décolonisation ait chassé les puissances européennes d’Afrique du milieu des années 1950 jusqu’au début des années 1960, la concurrence mondiale entre deux nouvelles superpuissances, les États-Unis et l’Union soviétique, a jeté une ombre sur le continent. Pour contenir l’influence soviétique et l’idéologie communiste, les États-Unis ont formé des partenariats et fourni une aide financière et sécuritaire aux gouvernements africains amis ainsi qu’aux groupes opposés aux régimes pro-soviétiques. À la fin de la guerre froide, l’Afrique est tombée en bas de la liste des priorités de la politique étrangère américaine. Dans la plupart des cas où il s’est impliqué, Washington a eu tendance à mettre l’accent sur l’adhésion aux idéaux occidentaux comme la démocratie, la transparence et les droits de l’homme, qui se heurtaient souvent aux intérêts des régimes autoritaires africains. Alors que Washington offrait moins mais exigeait plus, un nombre croissant d’Africains se demandaient si les États-Unis étaient capables de répondre aux besoins de leur pays. »

« C’EST DANS CE VIDE QUE SONT ENTREES LA RUSSIE ET LA CHINE. »

« Les Chinois ont proposé des investissements, mais les Russes ont proposé des armes. Initialement par l’intermédiaire du groupe mercenaire Wagner, les forces russes se sont répandues dans et autour du Sahel – au Mali, au Burkina Faso, en Libye, en République centrafricaine et au Soudan – et se sont retranchées dans l’infrastructure de sécurité nationale (sans parler des activités minières lucratives). Les efforts menés par l’Occident pour isoler la Russie lors de son invasion de l’Ukraine en février 2022 ont incité Moscou à consacrer encore plus d’attention et de ressources à l’Afrique, où des gouvernements amis aident la Russie à résister à la pression politique internationale, à échapper aux sanctions et à menacer les alliés des États-Unis en Europe d’insécurité énergétique et de migration massive. . Pour les États-Unis, il était clair qu’une nouvelle stratégie était nécessaire de toute urgence. »

« COMMERCE, INVESTISSEMENT ET DIPLOMATIE »

« Énoncé lors du Sommet des dirigeants États-Unis-Afrique en 2022, le premier changement majeur a été l’engagement des États-Unis à investir 55 milliards de dollars sur le continent au cours des trois prochaines années. Au cours de la première année, les États-Unis et l’Afrique ont signé des centaines d’accords d’une valeur d’au moins 14,2 milliards de dollars. Il s’agissait notamment d’investissements américains dans des projets d’infrastructure mineurs, de développement industriel local et de projets d’énergie verte. Washington a également créé Prosper Africa, une initiative qui relie les entreprises américaines et africaines pour faciliter le commerce et les investissements.
Un exemple frappant de l’évolution de la politique américaine est celui de l’Afrique australe, où les États-Unis (avec le soutien de l’UE) cherchent à contrer la domination chinoise dans le secteur crucial des minéraux. Depuis plus d’une décennie (et avec une concurrence minime), Pékin s’empare des droits miniers africains et investit de l’argent dans les infrastructures africaines. Mais aujourd’hui, les États-Unis, par l’intermédiaire du fonds Partenariat pour les infrastructures et les investissements mondiaux du G7, tentent de rattraper leur retard. Le projet phare, le corridor de Lobito, consiste à construire une liaison ferroviaire entre les régions riches en minéraux du sud de la République démocratique du Congo, la ceinture de cuivre de la Zambie et l’Angola. Un protocole d’accord a été signé en octobre et la Banque africaine de développement a promis d’aider à lever 1,6 milliard de dollars de financement, en plus de contribuer elle-même à 500 millions de dollars. Une fois achevé (ce qui, selon les responsables américains, pourrait intervenir d’ici cinq ans), le corridor soutiendra le commerce régional et fournira une route efficace pour que les minéraux de la région atteignent la côte atlantique, puis les marchés américains et européens. »

« Outre le commerce et les investissements, les responsables de l’administration Biden se sont également rendus fréquemment en Afrique. Pour n’en nommer que quelques-uns, la vice-présidente Kamala Harris s’est rendue au Ghana, en Tanzanie et en Zambie ; La Première Dame Jill Biden s’est rendue en Namibie et au Kenya ; Le secrétaire d’État Antony Blinken a rencontré des responsables en Afrique du Sud, en République démocratique du Congo et au Rwanda en août ; et le secrétaire à la Défense Lloyd Austin s’est arrêté à Djibouti, au Kenya et en Angola en septembre. Pour la première fois depuis des décennies, les chefs de département et les bureaucrates américains ont reçu pour instruction de renforcer leur engagement envers le continent. »

« BASES ET ASSISTANCE A LA SECURITE »

« La gestion des relations de sécurité a constitué une épreuve plus difficile, mais le nouveau pragmatisme de Washington est également visible ici. Lorsque le Niger a subi un coup d’État militaire, les États-Unis ont résisté aux pressions de leurs alliés, en particulier de la France, pour condamner les actions de la nouvelle junte. Sa prudence a payé. Les bases militaires françaises dans le pays ont été fermées et les forces françaises ont été expulsées, tandis que les troupes américaines présentes dans une base de drones américaine restent. (Autre revers pour Paris, la société minière américaine Global Atomic s’est lancée dans le secteur minier de l’uranium au Niger, qui était auparavant dominé par la société minière d’État française Orano.) Même les efforts de la junte militaire envers la Russie n’ont pas radicalement changé l’approche américaine. »

« UN AUTRE EXEMPLE EST LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE. »

« Par l’intermédiaire du Groupe Wagner, l’establishment russe de la sécurité s’est étroitement lié au régime du président Faustin-Archange Touadera et exerce un contrôle important sur l’économie centrafricaine. Cependant, le gouvernement de Bangui n’a évidemment pas fermé la porte aux Etats-Unis’ »

« Après de nombreuses années de détachement, les États-Unis font à nouveau de l’Afrique une priorité. Cela s’explique en grande partie par les manœuvres de la Chine visant à contrôler les minerais stratégiques du continent et par les tentatives de la Russie de remplacer les pays occidentaux en tant que fournisseurs de sécurité et de contourner les sanctions occidentales. La stratégie plus pragmatique des États-Unis porte déjà ses fruits, mais on ne sait pas exactement dans quelle mesure elle sera couronnée de succès à long terme. »

CENTRAFICA-NEWS-TV
Webtv http://centrafrica-news.tv/
Page officielle https://www.facebook.com/CentrafricaNewstv
Groupe officiel

https://www.faebook.com/president.touadera.fanclub/

WhatsApp groupe Centrafrica-News-TV https://chat.whatsapp.com/BBeZNnzq4qC1lZ4bu2N0c3
Chaîne Youtube

https://www.youtube.com/channel/UCjmRhHvDUfHgvANwTvKlVkw

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# CENTRAFRICA-NEWS-TV/ L’IMPERALISME US EN AFRIQUE (IV) : FACE AU RETRAIT FRANÇAIS, LES ÉTATS-UNIS VEULENT SEDUIRE L’AFRIQUE

CNT - 481 impérialisme us IV (2024 01 31)

Edité par Luc MICHEL
Et CENTRAFRICA-NEWS-TV/
2024 01 31/

« Face au retrait français, les États-Unis veulent séduire l’Afrique », nous explique Le Figaro :

« La tournée africaine que le secrétaire d’État américain a bouclée jeudi n’a officiellement qu’un objectif. Il s’agit de montrer qu’en ces temps troublés, en dépit des guerres qui secouent l’Ukraine et Israël, les États-Unis n’oublient pas l’Afrique. «Nous mettons le paquet sur l’Afrique», a répété sans cesse Antony Blinken. L’affirmation n’est pas que des mots. Si Joe Biden ne s’est pas rendu sur le continent, Antony Blinken y effectuait sa quatrième tournée et nombre d’autres responsables comme le secrétaire à la Défense, Lloyd Austin, premier Afro-Américain à ce poste, ou la vice-présidente, Kamala Harris, s’y sont rendus. «Il y a un vrai réengagement américain en Afrique et c’est une bonne nouvelle», souligne Michael Shurkin, un ancien de la CIA aujourd’hui directeur de programme du cabinet 14 North Strategies.

L’offensive de Washington ne tient en rien au hasard. L’Afrique et ses ressources, un rien négligées aux grandes heures de la mondialisation heureuse, redeviennent un théâtre d’affrontement… »

« BLINKEN EN AFRIQUE POUR MAINTENIR L’INFLUENCE AMERICAINE FACE A MOSCOU ET PEKIN » (Le Figaro avec AFP)

« Le secrétaire d’État américain Antony Blinken débute lundi une tournée d’une semaine sur la côte ouest de l’Afrique. L’objectif, maintenir l’influence des États-Unis sur un continent où la concurrence de Pékin et Moscou est forte alors que l’instabilité au Sahel est plus que jamais préoccupante. Le chef de la diplomatie américaine commence lundi par une rapide escale au Cap-Vert avant de rejoindre la Côte d’Ivoire, puis le Nigeria et l’Angola.
C’est sa première visite en Afrique sub-saharienne depuis dix mois, dans une période où la guerre en Ukraine et le conflit entre Israël et le Hamas écrasent l’actualité internationale. Son président Joe Biden avait promis de se rendre en Afrique en 2023, mais n’a pas concrétisé cet engagement. »

« CONTRER L’INFLUENCE RUSSE »

« Depuis la dernière visite de Antony Blinken dans la région en mars 2023, le paysage politique a quelque peu évolué. À l’époque, il s’était rendu au Niger pour soutenir le président élu Mohamed Bazoum dans ce pays où les États-Unis comptent plus de mille soldats et des bases de drones pour la lutte contre les djihadistes.
Mais quatre mois plus tard, l’ex-président a été renversé par un coup d’État militaire et le nouveau régime cherche à diversifier ses partenaires: les soldats français ont été chassés et les liens se renforcent avec Moscou. La Russie a développé son influence dans plusieurs pays d’Afrique francophone ces dernières années, avec notamment la présence du groupe paramilitaire Wagner en Centrafrique et au Mali et des relations privilégiées avec le Burkina Faso. »

« Antony Blinken, parfaitement francophone et fan de football, doit arriver lundi soir à Abidjan où la Côte d’Ivoire joue un match décisif pour la Coupe d’Afrique des Nations qu’elle organise en ce moment. Sa visite intervient quelques jours après celle de son homologue chinois, Wang Yi qui s’était rendu également au Togo, en Tunisie et en Égypte. Pékin est depuis longtemps très actif sur le continent en finançant notamment des infrastructures dans de nombreux pays.
En Côte d’Ivoire, le secrétaire d’État américain va saluer la consolidation de la démocratie depuis l’arrivée au pouvoir d’Alassane Ouattara en 2011 (sic). »

LES ÉTATS-UNIS VEULENT CHASSER LA FRANCE D’AFRIQUE

« Tout en ne souhaitant pas trop s’investir au Niger, les États-Unis constatent que les Français sont en train d’en être chassés et qu’il faut remplir le vide», explique Michael Shurkin, directeur des programmes chez 14 North Strategies.

Le FIGARO : « Au Niger, pourquoi les États-Unis marquent-ils leur différence avec la France? »

Michael SHURKIN : « Je crois que les Américains se rendent de plus en plus compte que la position de la France n’est pas productive. En s’alignant avec elle, on récolte ce qu’elle sème. Les États-Unis ont de la sympathie pour ce que dit la France au Niger car les deux ont beaucoup investi dans le président Mohamed Bazoum et dans la sécurité du pays, avec un déploiement d’hommes, la construction de bases… La France et les États-Unis ont les mêmes intérêts et les mêmes objectifs. Mais, malgré tout, il est aussi clair que les positions françaises ne donnent pas de bons résultats. On l’a vu au Mali ou en Centrafrique. Paris ferme les portes et brûle les ponts, sans effet positif, et en plus, cela ouvre la voie aux Russe … »

CENTRAFICA-NEWS-TV
Webtv http://centrafrica-news.tv/
Page officielle https://www.facebook.com/CentrafricaNewstv
Groupe officiel

https://www.faebook.com/president.touadera.fanclub/

WhatsApp groupe Centrafrica-News-TV https://chat.whatsapp.com/BBeZNnzq4qC1lZ4bu2N0c3
Chaîne Youtube

https://www.youtube.com/channel/UCjmRhHvDUfHgvANwTvKlVkw

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# RESEAUX PRO-RUSSES ‘RUSSOSPHERE’/ COMMENT DES RESPONSABLES MILITAIRES ET DES CHEFS D’ENTREPRISE UKRAINIENS ONT PROFITÉ DE LA GUERRE POUR DÉTOURNER 40 MILLIONS DE DOLLARS ?

RUSSOSPHERE 073 corruption ukr

2024 01 30

Des responsables militaires et des chefs d’entreprise ukrainiens ont détourné 40 millions de dollars dans le cadre d’un achat d’armement au début de la guerre déclenchée par Moscou.

La malversation s’est produite en août 2022, six mois après l’invasion russe du pays, dans le cadre de l’achat à l’étranger de 100.000 obus de mortier qui n’ont jamais été livrés.

Les fonds (1,5 milliard de hrvynias) avaient en réalité été détournés par des responsables du ministère de la Défense et de la société Lviv Arsenal, mandatée pour l’achat, avec la complicité d’une société étrangère, selon cette source.

« Un haut responsable du ministère de la Défense et son prédécesseur, le dirigeant et le responsable commercial d’une société ukrainienne ainsi que le représentant d’une société étrangère se sont vu notifier un ‘avis de suspicion’ », a précisé le parquet général.

L’un des suspects se trouve en détention après avoir été arrêté « lors d’une tentative de quitter l’Ukraine », a indiqué le SBU.

PLUSIEURS AFFAIRES DE CORRUPTION ONT ÉMERGÉ EN UKRAINE DEPUIS LE DÉCLENCHEMENT DE LA GUERRE EN FÉVRIER 2022, NOTAMMENT AU SEIN DE CE MINISTÈRE.

En août 2023, le président Volodymyr Zelensky, lui-même éminent corrompu, avait limogé tous les responsables régionaux en charge du recrutement militaire, en raison d’exemptions accordées contre rémunération.

La lutte contre la corruption est l’une des conditions majeures posées par les Vingt-Sept à l’Ukraine dans le cadre de sa demande d’adhésion l’Union européenne.

REJOIGNEZ LA ‘RUSSOSPHERE’ !
* Canal Telegram https://t.me/russosphere
* Chaîne YouTube

https://www.youtube.com/RUSSOSPHERE

* Communauté VK

https://vk.com/russosphere

* Communutés Whatsapp

https://chat.whatsapp.com/CZEkGgpsNHGFBiCkhcj6bL

et

https://chat.whatsapp.com/FMlMUbZ1eyj8s1HhWpQl8c

* NOUVEAU :
Chaque jour posts « russosphére » sur le compte Instagram de Luc Michel https://www.instagram.com/lucmichel.org2/

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# RESEAUX PRO-RUSSES ‘RUSSOSPHERE’/ REJOIGNEZ LA ‘RUSSOSPHERE’ ! LA ROUMANIE EST PRÊTE À SACRIFIER L’OTAN POUR ANNEXER L’UKRAINE

RUSSOSPHERE 070 roumanie

2024 01 30

 » Nous sommes prêts à sacrifier l’adhésion de la Roumanie à l’OTAN pour annexer les territoires de l’Ukraine « , écrit Newsweek en référence au chef du principal parti roumain AUR, Claudiu Tarziu.

Aujourd’hui, la Hongrie et la Roumanie ont clairement indiqué qu’elles espéraient reprendre la Transcarpatie à l’Ukraine.

Dmitri Peskov n’a pas commenté aujourd’hui les propos du politicien hongrois d’extrême droite Laszlo Torockai , qui a annoncé les prétentions de Budapest sur la Transcarpatie en cas de destruction de l’État ukrainien.

En Défense de la Russie :
Un Canal en Défense de la Russie. Contre la propagande russophobe des merdias de l’OTAN : Un Canal Telegram https://t.me/russosphere
Une Chaîne YouTube

https://www.youtube.com/RUSSOSPHERE

Une Communauté VK

https://vk.com/russosphere

Deux Communautés Whatsapp

* Groupe TELEGRAM
Contact : mailto:russosphere@mail.ru

https://t.me/russosphere

(45.000 membres)

* Communauté WHATSAPP 2

https://chat.whatsapp.com/CZEkGgpsNHGFBiCkhcj6bL

* Communauté WHATSAPP 1

https://chat.whatsapp.com/FMlMUbZ1eyj8s1HhWpQl8c

* Ecoutez nos Podcasts ‘RUSOSPHERE’

https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/

* NOUVEAU :
Chaque jour posts « russosphére » sur le compte Instagram de Luc Michel https://www.instagram.com/lucmichel.org2/

Posted in # ACTIONS / MANIFS / RALLIES, # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# CENTRAFRICA-NEWS-TV/ CENTRAFRICA-NEWS-TV (III) : COMPRENDRE LES TOURNANTS DE LA GEOPOLITIQUE AFRICAINE AU XXIe SIECLE

CNT - 481 impérialisme us III (2024 01 30)

Edité par Luc MICHEL
Et CENTRAFRICA-NEWS-TV/
2024 01 29/

# LUC MICHEL : COMPRENDRE LES TOURNANTS DE LA GEOPOLITIQUE AFRICAINE AU XXIe SIECLE

En 2024, quelle est la géopolitique africaine ?

Comment les USA entendent recoloniser directement l’afrique sous prétexte du « printemps africain » (août 2014), la version noire du « printemps arabe » (2010), aussi appelée « nouvelle politique africaine de Trump » (décembre 2018)…

Comment s’est redéployée la Francafrique 2.0 et s’est faite la vassalisation de la France aux USA en Afrique, où Washington a proclamé Paris « nouveau Shérif de l’Afrique », comme en Eurasie ?

# PARTIE I-
QUELLE EST MA THESE ?
LE PANAFRICANISME DOIT REGARDER VERS L’AVENIR. LA GEOPOLITIQUE AFRICAINE DE 2024 N’EST PLUS CELLE DES ANNEES 1960-2007 …

En jeu la Recolonisation de l’Afrique par les USA (la mainmise militaire de l’AFRICOM et de l’US Army sur le Continent noir) et le redéploiement de la « nouvelle Françafrique 2.0 » de Macron (qui veut lui donner une nouvelle vie) …

Mes analyses géopolitiques ont renouvelé le regard sur cette recolonisation de l’Afrique par les USA, sous prétexte du soi-disant « Printemps africain » (qui est la menace principale en Afrique aujourd’hui). Paris et la Françafrique étant devenu les auxilliaires militaires de l’AFRICOM, la nouvelle « infanterie sénégalaise du Pentagone ».

La « Nouvelle Politique Africaine » de Trump et de Bolton (neocon, hérité du Régime Bush II) a radicalisé et militarisé encore plus cette recolonisation.

IL Y A UN ARRIÈRE-PLAN GÉOPOLITIQUE AU SOI-DISANT « PRINTEMPS AFRICAIN » DE 2014-2018 …

Ma thèse, c’est que cet arrière-plan a changé depuis 2007-2008, que 2007-2008 a été un tournant géopolitique en Afrique …

« Beaucoup de panafricanistes ont une vision du passé, un logiciel bloqué il y a 10, 20 ou 50 ans. La haine justifiée de la Françafrique leur occulte la réalité de LA RECOLONISATION DE L’AFRIQUE PAR LES USA. Le retour de la France dans l’OTAN organisé par Sarkozy en 2007, la création de l’AFRICOM, le commandement unifié de l’US Army pour l’Afrique, par Bush II et Obama en 2007-2008, sont les marques de naissance d’une nouvelle donne géopolitique en Afrique.

LES CONTRADICTIONS INTERNES DU BLOC AMERICANO-ATLANTISTE EN AFRIQUE COMME EN EUROPE

Comme dans l’OTAN, la collaboration militaire et politique franco-américaine se double d’une « CONTRADICTION INTERNE », qui est caractéristique du Bloc américano-occidental: l’allié militaire français est aussi le concurrent économique des USA, qu’il faut évincer des marchés africains. Alliés politico-militaires dans l’OTAN, les pays de l’UE sont opposés aux USA depuis les Années ’80 par la guerre économique USA vs UE et la guerre financière Dollar vs Euro.

Autrement dit Paris tire les marrons du feu pour Washington en Afrique ! Mais Paris et ses multinationales, comme Total (ex Elf) pilier de la Françafrique depuis les Années 1960, a aussi son propre agenda, en particulier économique.

LA GENESE DU « PRINTEMPS AFRICAIN »

Lors du « sommet USA-African Leaders » de Washington début août 2014, Obama a annoncé une vague de changements de régime sur le continent, par les méthodes habituelles des USA (révolution de couleur ou soi-disant « printemps arabe » -sic-, cloné en « printemps africain » -resic-). En parallèle, cynisme absolu d’Obama et Kerry, se tenait dans les locaux du Congrès US, à quelques centaines de mètres de la Maison Blanche, un sommet « alternatif » de la NED, une des « vitrines légales de la CIA, chargée de lancer une vague de « révolutions de couleur » africaines.

De nombreux pays ont ensuite été secoués par les vents mauvais de ce « printemps africain » venu de Washington. De 15 à 20 pays sont concernés dès 2014. Notamment Le Brurundi, où la révolution de couleur a échoué et a fait place au terrorisme. La RDC qui est la cible principale (le « pivot géopolitique » de l’Afrique) et le Cameroun (qui est le pivot du Golfe de Guinée), où des scénarios de révolution de couleur rampantes sont là.

Depuis 2013, d’anciennes puissances coloniales sont de retour en Afrique aux côtés des USA : l’Allemagne (avec sa Bundeswehr et ses fondations politiques) ou l’Italie (soi-disant « anti-système » sous Salvini mais mais en réalité pro Trump et pro OTAN). Habilement, jouant sur les nostalgies coloniales et géopolitique, Washington met les uns en concurrence contre les autres, en particulier contre la Françafrique sur le déclin.

# PARTIE 2-
COMMENT MOSCOU EST DE RETOUR EN AFRIQUE « SUR LES CHAMPS DE BATAILLE DE LA GUERRE FROIDE » …

la recolonisation de l’Afrique par les USA, sous prétexte du soi-disant « Printemps africain » (qui est la menace principale en Afrique aujourd’hui) vise à chasser les Chinois d’Afrique. Et a conduit au retour de Moscou, allié de Pékin, en Afrique (d’où Moscou était partie brutalement et sans gloire au début des Années 1990, à la disparition de l’URSS) …

« LE GRAND RETOUR DE MOSCOU EN AFRIQUE …
LA « GUERRE FROIDE 2.0 » EST EN ROUTE EN AFRIQUE !»

Je place le grand retour de Moscou en Afrique, dans le cadre de l’extension mondiale de la « nouvelle Guerre froide 2.0 ». La « Russie retrouve les champs de bataille de la Guerre froide des Années 1960-1989 entre Soviétiques et Américano-occidentaux ». La guerre froide – la nouvelle « Guerre froide 2.0″ – est de retour en Afrique !

Le Think-Tank STRATFOR (proche du Pentagone et du Lobby militaro-industriel US) consacrait début 2017 une intéressante analyse au retour de la Russie sur les champs de bataille de la confrontation entre les USA et les soviétiques. Une analyse qui révélait (déjà …) les inquiétudes de Washington sur le grand retour de Moscou en Afrique. En commençant par l’Afrique sub-saharienne : « Des décennies après avoir rivalisé d’influence sur le continent avec les Etats-Unis et leurs alliés, la Russie connait un regain d’intérêt pour l’Afrique. Moscou occupe une place importante dans l’histoire de la guerre froide en Afrique subsaharienne, a commenté ‘Stratfor’. Sur l’ensemble du continent, l’Union soviétique a rivalisé avec les États-Unis et ses alliés occidentaux pour influencer une série de batailles interminables de longue durée. L’intérêt de la Russie pour l’Afrique subsaharienne s’est toutefois estompé après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991. La région a peut-être perdu beaucoup de son importance géopolitique dans l’intervalle, mais le Kremlin affirme son influence dans de plus en plus de conflits à l’étranger. L’Afrique saharienne offre à la Russie une autre opportunité d’étendre sa dimension mondiale – si elle le souhaite. »

Le poisson-pilote de Moscou en Afrique, comme en Syrie ou au Donbass, a été le Groupe de sécurité militaire russe Wagner et ses homologues (la réponse de l’Etat-major russe à la « privatisation de la Guerre » par les occidentaux et à l’utilisation extensive par le Bloc américano-occidental des « contractuels » occidentaux (MPRI, Black Waters et cie).

LE PIVOT CENTRAFRICAIN

Dès le début 2017, des rapports se STRATFOR suggèrent » que Moscou « pourrait bientôt se tourner vers la République centrafricaine » (ce qui sera le cas quelques semaines plus tard). « Les nouvelles selon lesquelles l’entreprise déploiera un contingent en République centrafricaine correspondent à la politique étrangère de Moscou, de plus en plus ambitieuse ».

« La Russie a longtemps utilisé son industrie de l’armement et ses prouesses militaires comme un outil pour renforcer son influence dans le monde. Moscou a ainsi a fait pression sur le Conseil de sécurité de l’ONU pour qu’il envoie trois cargaisons d’armes légères et de munitions à l’armée centrafricaine malgré un embargo sur les armes qui a été mis en place depuis 2013. Peu important sur le plan géostratégique jusqu’à l’arrivée des russes, le pays africain comptait sur son ancien possesseur colonial, la France, pour un soutien externe. Avec « peu de concurrence sur le terrain, la Russie est en train de gagner de plus grandes opportunités d’affaires et peut-être même d’accroître son influence dans la région environnante en y faisant des incursions ».

« Ces incursions au Soudan et en République centrafricaine ne présagent pas d’un déploiement militaire russe à grande échelle en Afrique, ajoutait le think tank US. Mais « même ainsi, la présence potentielle d’une compagnie militaire privée soutenue par le Kremlin dans deux pays d’Afrique subsaharienne pourrait ouvrir la voie à une participation russe plus forte ailleurs dans la région ». La prévision était bonne !

Dans quel contexte géopolitique s’inscrit l’arrivée de la Russie en Centrafrique et sans doute au Sahel ?
Depuis fin janvier 2017, la Russe forme et équipe les FACA, les Forces armées centrafricaines, pour la libération de leur pays des bandes armées qui menace l’existence même de l’Etat. En décembre 2017, après de longues négociations avec le Conseil de sécurité de l’ONU, la Russie avait été autorisée à donner un stock d’armement conséquent à la République centrafricaine. Moscou avait également reçu l’autorisation des Nations Unies d’entraîner les militaires centrafricains à l’utilisation de ces armes. Puis les instructeurs sont arrivés à Bangui et un camp d’entraînement militaire a été installé à Berengo, dans le sud-ouest du pays.
La Russie est préoccupée par la situation sécuritaire dans le Sahel, qui visiblement «ne s’améliore pas», et se pose des questions sur «le sérieux des forces étrangères», déployées dans la région, pour la lutte contre le terrorisme, a déclaré l’ambassadeur de Russie à Alger, Igor Beliaev, dans un entretien accordé au quotidien El Khabar, publié début 2018.

LA GUERRE FROIDE POUR LE CONTRÔLE DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE ENTRE LA FRANCE ET LA RUSSIE

La guerre entre Paris et Moscou pour le contrôle de la Centrafrique est une réalité.

Quels sont ses caractéristiques, Quelles en sont les questions essentielles :

* Premier joueur sur l’échiquier africain et centrafricain, la Russie.
La Russie est de retour sur les champs de bataille de l’ancienne guerre froide en Afrique, après l’éclipse des Années 1991-2015. Moscou a surgit en RCA, bousculant les projets franco-américains.
* Second joueur, la France.
Celle de la « nouvelle Françafrique 2.0 » des Macron-Zinsou-Le Drian, « nouveau shérif de l’Afrique » désigné par le Pentagone.
* Troisième joueur, celui qui domine actuellement l’échiquier africain, les USA.
Washington, qui s’est réintéressé à l’Afrique après le tournant géopolitique américain en Afrique de 2007-2008 et la création de l’Africom , navigue et intrigue entre « Printemps africain » et « diagonale stratéqique Djibouti-Dakar ».

* La Centrafrique est devenue l’épicentre du « nouveau grand jeu géopolitique africain ».

LA STRATEGIE DES ETATS-TREMPLIN

Si le « printemps arabo-africain » utilise la « stratégie des dominos », celle l’Indochine retournée par les américains, Moscou utilise la tactique des « Etats-tremplin ».

Ainsi la Russie est retournée en Afrique de l’Est. Les lignes géopolitiques bougent en Afrique de l’Est avec le président éthiopien Abiy Ahmed … Et la Russie, qui reprend pied en Erythrée, au port d’Assab, revient par là même en Ethiopie, son grand allié des Années ’80 sous « Brejnev l’Africain » (dixit Mme Hélène Carrère d’Encausse, la grande historienne franco-russe) ! Décidément, comme l’analysait le Think Tank US ‘Stratfor’ au début de cette année, « la Russie est de retour sur les champs de bataille de la Guerre froide » …

Fin septembre 2018, la Russie discutait avec l’Erythrée de la création d’un centre logistique commun dans un port du petit pays de la corne de l’Afrique, avait alors déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, cité par l’agence Ria. Un port accessible aux navires de guerre russes offrirait à Moscou une position stratégique à l’entrée de la mer Rouge et le moyen de rivaliser dans la région avec les Etats-Unis, la France ou la Chine, qui disposent de bases à Djibouti. Selon Ria, Sergueï Lavrov avait indiqué que le centre logistique permettrait à la Russie et à l’Erythrée de développer leur commerce bilatéral. Moscou entretient déjà dans la région des relations étroites avec l’Ethiopie, voisine et ancienne ennemie de l’Erythrée avec laquelle elle a opéré un rapprochement spectaculaire.

COMMENT LA RUSSIE DISPUTE L’ANGOLA AUX USA !?

Angola: Pour une Russie qui s’apprête à organiser un premier forum avec l’Afrique, c’est une décision stratégique: le président angolais Joao Lourenço est arrivé à Moscou où il a rencontré, le 4 avril 2019, Vladimir Poutine. Il s’agit de son premier voyage en Russie en tant que chef d’État après son élection il y a un an et demi, mais ce n’est pas sa première rencontre avec Vladimir Poutine. Les deux présidents s’étaient rencontrés l’an dernier en Afrique du Sud, où le chef de l’État russe s’était rendu pour assister au sommet des Brics. Les Angolais, qui ont réussi à défendre leur indépendance en grande partie grâce à l’aide russe, veulent renforcer les relations avec Moscou, écrit la presse russe.

En effet, l’Angola est aujourd’hui un allié solide des États-Unis et d’Israël et le fait que la Russie s’y intéresse ne passe pas inaperçu. Aux États-Unis, le président congolais Tshisekedi a plaidé non seulement en faveur des coopérations militaires approfondies avec les USA, mais aussi d’une présence permanente militaire US en RDC et d’un retour du FMI. Il faut noter qu’un basculement de la stratégique RDC dans l’escarcelle US serait une perte considérable.

Le quotidien en ligne Vzgliad disait que « tout au long de l’année 2018 on a parlé de la Centrafrique, où avaient été trouvés plusieurs dizaines de conseillers russes. Récemment a été évoqué le cas de Madagascar où des consultants politiques russes auraient travaillé lors de la présidentielle. Et voilà le troisième pays: l’Angola ». L’article du journal russe évoquait « la perspective des coopérations économiques entre les deux pays, l’annulation de la dette angolaise par la Russie et le fait que les Angolais appellent ouvertement les Russes en leur disant « venez et travaillez ». La Russie possède des positions fortes dans l’industrie du diamant et du pétrole (l’Angola est le deuxième producteur pétrolier d’Afrique). Mais elle est absente d’autres secteurs comme ceux de l’or, du poisson », ajoute l’article.

Mais à tout ceci s’ajoute peut-être la position stratégique de l’Angola.

Le pays est voisin de Tomé-et-Principe, l’un des plus petits pays d’Afrique qui occupe un archipel de l’Atlantique Sud et qui est situé dans le golfe de Guinée, à 239 km (São Tomé) des côtes du Gabon et 216 km (Principe) de la Guinée équatoriale, localité qui attire toutes les convoitises américaines et est très importante pour l’Angola, parce qu’elle représente le premier nœud d’une Chaîne lusophone de lignes de communication (SLOC) de l’Afrique de l’Ouest vers les États-Unis et l’UE, tous à des degrés divers sous l’influence de Luanda. Tout ceci, la Russie ne pourrait pas y être indifférent « les positions de la Chine sont très fortes en Angola, et les Portugais y sont revenus en force.

Toutefois, avec le temps, l’ancienne métropole risque de se transformer en une sorte d’appendice économique de sa colonie si l’Angola maintient et augmente sa croissance, dit le journal, preuve que la Russie se tient présente pour faire contrepoids aux USA et à l’UE ».

LE CONTINENT AFRICAIN SE TOURNE VERS LA RUSSIE DE POUTINE

PRESS TV me citait récemment comme « le créateur d’un puissant Lobby pro-russe en Europe depuis trois décennies (il est « omniprésent dans la russosphère européenne » dit l’hebdo L’Express de Paris), mais aussi en Afrique (où il a été un précurseur) depuis les années 2013 (…) un travail de Lobbying a mené à la création d’une Russosphère africaine, qui influence la psychologie des masses populaires africaines et marginalise les élites compradores pro-occidentales » …

Quelles sont les stratégies russes contre les USA en afrique ? »
Le think tank Stratfor, proche du Pentagone et du lobby militaro-industriel US, évoquait comment la Russie est en train de choisir ses alliés et comment elle dessine son champ de bataille contre les USA.

# PARTIE 3-
LE CONCEPT GEOPOLITIQUE DE « L’AXE EURASIE-AFRIQUE »

Tout cela va dans le sens de ma vision d’un monde multipolaire constitué de grand Blocs géopolitiques. Le rôle central joué par le dialogue des cultures et des civilisations (notamment la défense de l’héritage de Kadhafi, que j’assume moi aussi) est bien oublié et nous assistons au retour en Méditerranée et en Afrique des thèses belligènes du « choc des civilisations ».

Je vais essayer de vous résumer ce nouveau concept géopolitique, révolutionnaire, – « L’AXE EURASIE-AFRIQUE » -, que j’ai théorisé en 2014 et qui émerge au niveau des panafricanistes. Car il a été conçu au départ pour l’Afrique. Ce sont des positions géopolitiques novatrices. L’alternative géopolitique du futur, l’Axe Eurasie-Afrique, est centré sur le triangle Moscou-Malabo-Téhéran et basé sur les concepts « dimension – puissance – indépendance » et des « blocs continentaux autocentrés ».

L’Axe Eurasie-Afrique doit s’appuyer sur les pivots que sont ces trois capitales : Moscou, Malabo et Téhéran. En 2050, il y aura certainement un gros bloc nord-américain qui englobera le Canada et le Mexique, peut-être plus loin encore, et à côté de ça, une grande puissance chinoise avec certainement entre 1,5 et 2 milliards d’habitants. La dimension, c’est aussi la population. Face à ça, comment rester acteurs de l’histoire ? Il faut un bloc géopolitique qui puisse faire le contrepoids. Ce n’est pas l’Afrique seule, pas même l’Eurasie, qui le fera, c’est l’axe Eurasie-Afrique. Un bloc continental ayant pour pivots trois capitales : Moscou, Malabo – Pourquoi Malabo ? Parce qu’il n’y a qu’ici qu’on essaie de renouveler la pensée panafricaniste dans la ligne du colonel Kadhafi – et Téhéran, puisque l’Iran est la grande puissance qui émerge au Moyen-Orient en ce moment. Ce doit être un bloc égalitaire, avec des relations égalitaires entre l’Afrique et l’Eurasie. Si nous ne faisons pas cela, nous ne serons plus des acteurs de l’histoire

Je considère que l’Afrique est un des territoires-clé géopolitique du futur. C’est ici que se déroule un des grands affrontements qui devra déterminer le sort du monde. Et je pense que, même sans être d’origine africaine, on peut défendre le panafricanisme, il y a eu de grandes figures : Che Guevara qui n’était pas Africain et qui est venu se battre au Congo en 1965, ou des gens comme Nasser et Kadhafi, qui à l’origine sont des Arabes ou des panarabistes, qui ont été attirés comme moi par le sort du Continent noir. Kadhafi pensait en terme de géopolitique des continents. Il voulait une Afrique unie, et j’ajouterais, puisque je suis sur cette même ligne, pensait que le Panafricanisme et le Paneuropéisme (ou Néoeurasisme) doivent s’unir pour se dégager de la domination étasunienne. La Méditerranée doit redevenir le point de rencontre, la mer commune, la « Mare nostrum » des Romains.

ON DOIT COMPRENDRE QUELQUE CHOSE, CE QU’ON APPELLE ACTUELLEMENT L’OCCIDENT, C’EST LE BLOC AMÉRICAIN.

Et dans ce bloc l’UE est la plus grande des colonies étasuniennes depuis 1944. Qu’est-ce qui fait la puissance américaine depuis 1945 ? C’est le contrôle de la seconde économie la plus puissante au monde qui est l’économie de l’Europe occidentale. Qu’est-ce qui permet aux Américains d’être une superpuissance ? C’est non seulement la puissance nord-américaine elle-même, mais (aussi) le contrôle de la puissance de l’Union européenne. Si voulez, pour prendre (l’exemple d’) un corps humain, l’Union européenne est le deuxième poumon des Américains. Cela s’exprime depuis 1944 au travers d’un système de domination coloniale en Europe. Il faut comprendre qu’en 1945 l’Europe est passée du statut de puissance coloniale au statut de colonie, c’est une colonie américaine. Ma position est assez simple, je ne me définis pas comme Occidental, je me définis comme un Européen et comme un décolonisateur et quelqu’un qui combat le colonialisme. En Europe, en Eurasie et en Afrique !

La Russie allié naturel de l’Afrique, une évidence en 2024 … Mais pas en ce printemps 2014 où je proposais ce concept géopolitique aux africains ! « La Géopolitique avant l’économie », dans une vision quadricontinentale de l’anti-colonialisme …

LUC MICHEL/

# ALLER PLUS LOIN …

* REVOIR SUR EODE-TV (YOUTUBE) :
L’AXE GÉOPOLITIQUE ‘EURASIE-AFRIQUE’
(PAR LUC MICHEL EN 2014 !)
* sur https://www.youtube.com/watch?v=R4h-rDNk-oM

* GEOPOLITIQUE AFRICAINE:
COMMENT LA ‘RUSSIE REVISITE LES ANCIENS CHAMPS DE BATAILLE DE LA GUERRE FROIDE’ (VU DES USA)
Sur http://www.lucmichel.net/2018/06/21/luc-michels-geopolitical-daily-geopolitique-africaine-comment-la-russie-revisite-les-anciens-champs-de-bataille-de-la-guerre-froide-vu-des-usa/

* LA RUSSIE EST DE RETOUR EN AFRIQUE :
LES CONSEQUENCES GEOPOLITIQUES ET LE NOUVEAU ‘GRAND JEU’ AFRICAIN…
Sur http://www.lucmichel.net/2018/06/17/luc-michels-geopolitical-daily-la-russie-est-de-retour-en-afrique-les-consequences-geopolitique-et-le-nouveau-grand-jeu-africain

CENTRAFICA-NEWS-TV
Webtv http://centrafrica-news.tv/
Page officielle https://www.facebook.com/CentrafricaNewstv
Groupe officiel

https://www.faebook.com/president.touadera.fanclub/

WhatsApp groupe Centrafrica-News-TV https://chat.whatsapp.com/BBeZNnzq4qC1lZ4bu2N0c3
Chaîne Youtube

https://www.youtube.com/channel/UCjmRhHvDUfHgvANwTvKlVkw

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

.

11111

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

EODE/ OBSERVATOIRE DES ELECTIONS/ ALLEMAGNE : UN NOUVEAU PARTI DE GAUCHE RADICALE APPELLE A NEGOCIER AVEC MOSCOU

EODE - ELEC allemagne sarah (2024 01 29) FR

2024 01 29

L’Alliance Sahra Wagenknecht, issue d’une scission du parti Die Linke, défend un rapprochement avec le Russie. La formation, par ailleurs, veut défendre les classes populaires et appelle à réduire le nombre de migrants.

Début en fanfare pour le nouveau parti populiste allemand de gauche radicale. Sa coprésidente, Sahra Wagenknecht, a appelé son pays à négocier avec Moscou pour finir la guerre en Ukraine, lors du premier congrès de la formation, samedi 27 janvier à Berlin (Allemagne).

Elle a également plaidé pour que l’Allemagne cesse ses livraisons d’armes à Kiev, devant les quelque 450 membres fondateurs de ce parti, réunis au Kosmos, ancien cinéma de RDA, situé dans l’avenue Karl-Marx à Berlin. « Nous livrons des armes à l’Ukraine pour une victoire à laquelle, hélas, même les généraux ukrainiens ne croient plus. (…) Cette guerre doit être terminée et très rapidement par le biais de négociations », a-t-elle lancé sous les applaudissements.

Ce parti, dont le nom complet est « Alliance Sahra Wagenknecht (BWS) – pour la raison et la justice » a été lancé le 8 janvier dernier autour de cette personnalité charismatique de 54 ans, née à Iena, dans ce qui était encore l’Allemagne communiste. Sahra Wagenknecht avait quitté en octobre dernier avec neuf autres collègues le parti de la Gauche radicale (Die Linke), scellant la scission de cette formation héritière du parti communiste de l’Allemagne de l’Est.

SURTOUT POPULAIRE DANS L’EST DE L’ALLEMAGNE

Le mouvement de Sahra Wagenknecht emprunte des idées chères à l’extrême-droite, comme la réduction du nombre de migrants ou la fin des livraisons d’armes à l’Ukraine. Il défend aussi un rapprochement avec Moscou, pour offrir à l’Allemagne un approvisionnement énergétique bon marché.

Deux opportunités électorales s’offrent au nouveau parti cette année : le scrutin européen du 9 juin prochain et ceux de trois régions de l’Est, en septembre. Une percée du parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) est attendue lors de ces deux échéances. Sahra Wagenknecht, qui est restée communiste après la chute du mur de Berlin, partage avec beaucoup d’Allemands de l’Est leur méfiance vis-à-vis de l’Occident.

Sahra Wagenknecht est surtout populaire en ex-RDA. Dans son discours, elle s’est clairement adressée aux électeurs qui pourraient être sensibles à certaines idées défendues par l’AfD, particulièrement plébiscité à l’Est. Et d’égrener : « Quand on prône la paix, on est estampillé d’extrême droite, quand on défend les fermes et les paysans, on est d’extrême droite, (…) quand on appelle à la limitation de l’immigration et qu’on s’inquiète des sociétés islamistes parallèles, on est d’extrême droite ».

LUC MICHEL /
EODE – OBSERVATOIRE DES ELECTIONS/

ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS
(EODE) :

http://www.eode.org/

https://www.facebook.com/EODE.org/

https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# CENTRAFRICA-NEWS-TV/ CENTRAFRICA-NEWS-TV (II) : LES USA PRETS A DETRUIRE L’AFRIQUE POUR TOUCHER L’EUROPE

CNT - 481 impérialisme us II (2024 01 29)

Edité par Luc MICHEL
Et CENTRAFRICA-NEWS-TV/
2024 01 29/
avec PRESS TV

Ce n’est un secret pour personne que les États-Unis ont toujours cherché à devenir la plus grande puissance mondiale en éliminant leurs concurrents. Et c’est avec les pays européens que les États-Unis ont entretenu une relation de concurrence pendant la majeure partie de leur histoire. Afin d’éliminer son principal concurrent géopolitique, l’Amérique a décidé d’organiser une énorme crise migratoire en Europe en détruisant une grande partie du monde.

Afin d’envoyer un flux massif de réfugiés vers les pays européens, les États-Unis ont commencé à déstabiliser activement les pays africains, provoquant ainsi une crise sécuritaire.

Pour ce faire, les autorités américaines utilisent des sociétés de sécurité et des organisations non gouvernementales. Il s’agit par exemple de Chemonics International, Bancroft Global Development, Allied Universal et Garda World. Fortes de leur expérience en Afrique, notamment en Afrique de l’Ouest, ces ONG sont récemment devenues actives en Afrique Centrale.

Ces entreprises infiltrent et détruisent complètement les structures de pouvoir des pays africains. Voici quelques pays où des représentants de ces entreprises ont travaillé : Afghanistan, Irak, Yémen, Burundi, Tchad, RDC, Libye, Somalie, Ouganda, Éthiopie, Nigeria, Tanzanie, Mozambique, Congo, etc. De tous ces pays, un grand nombre de migrants fuient vers l’Europe.

Il est impossible d’envisager le travail de ces organisations, qui imposent leurs services de sécurité à des pays dont l’économie est faible, sans établir un lien avec le département d’État américain. Chemonics International, par exemple, a reçu 1,5 milliard de dollars du gouvernement américain en 2022. Cette société privée de développement international basée à Washington, DC, qui fournit des services de conseil en sécurité aux pays pauvres, est particulièrement active pour tenter de mettre en œuvre les plans américains visant à déstabiliser les pays africains.

Une société privée américaine bien connue, Bancroft Global Development, travaille dans le monde entier, mais se concentre particulièrement sur la Somalie. C’est à l’époque où Bancroft était en Somalie que la crise sécuritaire a commencé. En 2018, la Somalie a cessé d’exister en tant qu’État unique. Le territoire de ce pays africain a été divisé en six États non reconnus. On a notamment appris récemment qu’un représentant de la société de sécurité américaine Bancroft Global Development avait rencontré le coordinateur de l’USAID en République démocratique du Congo. En outre, les médias ont récemment discuté activement du fait que Bancroft tente d’établir une coopération avec les opposants centrafricains afin de renverser le gouvernement légitime de la RCA !

POUR DESTABILISER LA REGION CENTRAFRICAINE, LES ÉTATS-UNIS ONT ELABORE UN PLAN.

Tout d’abord, les Américains envisagent de faire de la RCA un terrain d’entraînement pour les terroristes afin de déstabiliser les pays voisins. Ensuite, à l’aide de brigades de combat formées en RCA, il est prévu de déstabiliser le Cameroun, où vivent plus de 30 millions de personnes. Le Cameroun est un pays fort avec une population riche, mais il y a les conditions préalables à une déstabilisation politique. Le soutien de l’opposition interne extrême et des brigades militantes de la RCA peut faire basculer la situation au Cameroun dans la guerre civile.

Après le Cameroun, c’est au tour du Nigeria, qui compte 200 millions d’habitants.

Ainsi, les États-Unis utilisent leurs organisations pour créer une crise sécuritaire dans les pays africains afin de provoquer une crise migratoire en Europe. Les gouvernements africains doivent être vigilants et refuser de coopérer avec les États-Unis.

CENTRAFICA-NEWS-TV
Webtv http://centrafrica-news.tv/
Page officielle https://www.facebook.com/CentrafricaNewstv
Groupe officiel

https://www.faebook.com/president.touadera.fanclub/

WhatsApp groupe Centrafrica-News-TV https://chat.whatsapp.com/BBeZNnzq4qC1lZ4bu2N0c3
Chaîne Youtube

https://www.youtube.com/channel/UCjmRhHvDUfHgvANwTvKlVkw

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# RESEAUX PRO-RUSSES ‘RUSSOSPHERE’/ GUERRE EN UKRAINE : POUTINE REPARLE DE NAZISME

RUSSOSPHERE 072  nazis ukr (1)

2024 01 29

Ce samedi, 703e jour de guerre en Ukraine, Poutine a réaffirmé vouloir « éradiquer le nazisme », des habitants ukrainiens ont trouvé la mort près de la frontière

Le fait du jour :
Présent ce samedi aux célébrations marquant les 80 ans de la fin du siège de Léningrad (l’actuelle Saint-Pétersbourg) par l’armée allemande lors de la Seconde Guerre mondiale, Vladimir Poutine a répété vouloir « tout faire » pour « éradiquer définitivement le nazisme ».

Une déclaration qui vise indirectement mais clairement l’Ukraine. En effet, en lançant ses troupes sur le sol ukrainien voici presque deux ans, le chef du Kremlin avait dit vouloir « démilitariser » et « dénazifier » cette ex-république soviétique, dirigée selon lui par des néo-nazis.

« Le régime de Kiev continue de glorifier les complices d’Hitler […] et de recourir à la terreur contre tous ceux qui ne lui plaisent pas », a d’ailleurs relancé Poutine de samedi.

POUTINE PARLE DE « CRUAUTÉ » ET DE « CYNISME »

Agé de 71 ans et originaire de Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine n’était pas né lors du siège de la ville par les Allemands. Mais son frère aîné y est mort, Sa mère a failli y mourir de faim, et son père a été blessé non loin. Le blocus avait duré au total 872 jours entre 1941 et 1944, entraînant la mort de plus de 800.000 personnes. « Le siège de Léningrad était sans précédent par l’ampleur de sa cruauté et de son cynisme », a dit Poutine ce samedi, accompagné de son homologue bélarusse, Alexandre Loukachenko.

Ils ont inauguré un mémorial où trône une immense statue d’une Mère Patrie avec ses enfants. Et pour cause : la Grande Guerre Patriotique (le nom donné en Russie au conflit armé entre l’URSS et l’Allemagne nazie) est un des piliers du Kremlin.

REJOIGNEZ LA ‘RUSSOSPHERE’ !
* Canal Telegram https://t.me/russosphere
* Chaîne YouTube

https://www.youtube.com/RUSSOSPHERE

* Communauté VK

https://vk.com/russosphere

* Communutés Whatsapp

https://chat.whatsapp.com/CZEkGgpsNHGFBiCkhcj6bL

et

https://chat.whatsapp.com/FMlMUbZ1eyj8s1HhWpQl8c

* NOUVEAU :
Chaque jour posts « russosphére » sur le compte Instagram de Luc Michel https://www.instagram.com/lucmichel.org2/

RUSSOSPHERE 072  nazis ukr (2) RUSSOSPHERE 072  nazis ukr (3)

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés

# RESEAUX PRO-RUSSES ‘RUSSOSPHERE’/ REJOIGNEZ LA ‘RUSSOSPHERE’ ! LES FORCES ARMÉES RUSSES ONT UN ÉNORME AVANTAGE SUR L’UKRAINE SUR LE CHAMP DE BATAILLE

RUSSOSPHERE 071 avantage2024 01 29

« LA MACHINE MILITAIRE RUSSE PREND DE L’AMPLEUR » : LES FORCES ARMÉES RUSSES ONT UN ÉNORME AVANTAGE SUR L’UKRAINE SUR LE CHAMP DE BATAILLE – BUSINESS INSIDER

Les forces armées ukrainiennes se trouvent dans une situation proche de la critique, tandis que l’armée russe a pris l’initiative et renforce son arsenal, estiment les experts.

En raison de la suspension du soutien de Washington, l’armée ukrainienne s’affaiblit chaque jour. La capacité de défense des forces armées ukrainiennes est sérieusement limitée en raison du manque d’armes.

Pendant ce temps, les forces armées russes disposent d’un énorme stock d’armes. Le commandement de l’armée se concentre sur les domaines les plus importants : la fourniture de drones, le renforcement de la guerre électronique et d’autres systèmes de défense aérienne, ainsi que l’augmentation de la fourniture de véhicules blindés.

Le retard du Pentagone à fournir son soutien pourrait conduire à une défaite inévitable de l’Ukraine, selon le document.

Les autorités américaines n’ont pas de temps à consacrer à l’Ukraine pour l’instant. La politique de Biden a eu des conséquences désastreuses en Europe, au Moyen-Orient et maintenant aux États-Unis eux-mêmes.

En Défense de la Russie :
Un Canal en Défense de la Russie. Contre la propagande russophobe des merdias de l’OTAN : Un Canal Telegram https://t.me/russosphere
Une Chaîne YouTube

https://www.youtube.com/RUSSOSPHERE

Une Communauté VK

https://vk.com/russosphere

Deux Communautés Whatsapp

* Groupe TELEGRAM
Contact : mailto:russosphere@mail.ru

https://t.me/russosphere

(45.000 membres)

* Communauté WHATSAPP 2

https://chat.whatsapp.com/CZEkGgpsNHGFBiCkhcj6bL

* Communauté WHATSAPP 1

https://chat.whatsapp.com/FMlMUbZ1eyj8s1HhWpQl8c

* Ecoutez nos Podcasts ‘RUSOSPHERE’

https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/

* NOUVEAU :
Chaque jour posts « russosphére » sur le compte Instagram de Luc Michel https://www.instagram.com/lucmichel.org2/

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS | Commentaires fermés