# RADIO-AFRIQUEMEDIA-INTERNATIONAL/ FONDE ET DIRIGE PAR LUC MICHEL/ INTERVIEW DE LUC MICHEL SUR PRESS TV/ IL SEMBLE QU’IL Y AIT UNE DECISION AMERICAINE DE RAVIVER DAECH DANS PLUSIEURS PAYS

radioafriquemedia-international-geopolitique-internationale-les-analyses-de-luc-michel-expert-eode-s-ee-aux-usa-a-de-limportance-radioafriquem

Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radio-afriquemedia-international-fonde-et-dirige-par-luc-michel-interview-de-luc-michel-sur-press-tv-il-semble-quil-y-ait-une-decision-americaine-de-raviver-daech-dans-plusieurs-pays-250894/

2023 08 16

Raviver Daech dans la région:
Nasrallah met en garde
Le secrétaire général du mouvement de résistance libanais Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, a prononcé un discours important, lundi 14 août, à l’occasion du 17e anniversaire de la victoire de la Résistance au cours de la guerre des 33 jours de l’été 2006 face au régime israélien. D’après le secrétaire général du Hezbollah, « il semble qu’il y ait une décision américaine de raviver “Daech” dans plusieurs pays ».
Luc Michel, géopoliticien, s’exprime sur le sujet.

DISCOURS DE NASRALLAH A L’OCCASION DE L’ANNIVERSAIRE DE LA VICTOIRE DE LA RESISTANCE DANS LA GUERRE DES 33 JOURS

Le secrétaire général du mouvement de résistance libanais Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, a prononcé un discours important, lundi 14 août, à l’occasion du 17e anniversaire de la victoire de la Résistance au cours de la guerre des 33 jours de l’été 2006 face au régime israélien.

D’après le secrétaire général du Hezbollah, « il semble qu’il y ait une décision américaine de raviver “Daech” dans plusieurs pays ».

Se référant aux scènes de retour des personnes déplacées après la victoire de la Résistance libanaise contre le régime sioniste en 2006, Nasrallah a déclaré qu’en un tel jour, ces scènes traduisaient la fermeté du peuple libanais, son attachement à sa patrie et son choix de la Résistance, au-delà de tout sacrifice.

« Nous remercions le peuple, les résistants, les institutions militaires et sécuritaires pour leur soutien national et populaire et leur contribution à créer cette épopée légendaire pendant 33 jours », a-t-il déclaré.

« Hajj Qassem [commandant martyr Soleimani] était à nos côtés au cours de cette guerre et n’a jamais cessé de nous soutenir. Je l’ai dit à plusieurs reprises ces dernières années ; la victoire de la guerre des 33 jours a été la réalisation historique de la promesse divine. Vu l’ampleur de la conflictualité et le vaste appui accordé à Israël et à sa conspiration contre notre pays, il s’agissait véritablement d’une victoire historique dont l’impact se fera sentir pendant de longues années. »

D’après le secrétaire général du Hezbollah, la guerre de l’été 2006 et la victoire de la Résistance dans cette guerre ont largement contribué à la création de l’« équation de dissuasion » en faveur de la Résistance.

Ce qui s’est produit l’année dernière concernant la démarcation des frontières maritimes avec l’entité israélienne était également un acquis de cette guerre, toujours selon le secrétaire général du Hezbollah libanais.

« Tous les exploits des dernières années ont été réalisés grâce à la victoire de la guerre de l’été 2006. La démarcation des frontières maritimes et le début de l’exploration [des ressources gazières offshore] n’auraient pas été possibles sans les résultats de la guerre de juillet 2006. »

« Dans quelques jours, le navire d’exploration arrivera au bloc 9 dans les eaux territoriales du sud du Liban ; les Libanais pourront remettre leur espoir au champ gazier de Qana et autres… », a-t-il expliqué.

Ailleurs dans son discours, Nasrallah a affirmé que la Résistance a su impliquer le front intérieur israélien dans un état de conflictualité.

« Une fois la victoire remportée par la Résistance lors de la guerre des 33 jours, l’ennemi israélien s’est vu obligé d’intégrer un 4e facteur à sa stratégie de sécurité, qui jusqu’alors reposait sur les trois éléments que sont la dissuasion, la menace et l’offensive. Et ce quatrième élément consistait à se défendre, se protéger, et c’est ce qui implique le front intérieur de l’ennemi. Leur quête de systèmes de défense anti-aérienne trahit leur peur de la meilleure manière qui soit. »

La situation de l’armée israélienne est aujourd’hui, selon Seyyed Hassan Nasrallah, la pire qu’elle ait jamais connue dans le passé.

« En cas de guerre avec l’axe de la Résistance, le mot « Israël » n’existera plus», a ajouté le secrétaire général du mouvement de résistance libanais.

* RADIO.AFRIQUEMEDIA INTERNATIONAL

https://www.podcastics.com/podcast/radioafriquemedia-international/

* WebTV AFRIQUE MEDIA

http://www.afriquemedia-webtv.org/

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.