# RADIO.LUCMICHEL/ INTERVIEW DE LUC MICHEL POUR PRESS TV DU 07 05 2022/ L’AXE DE LA RESISTANCE CONTRE-ATTAQUE (2) : L’ALLIANCE STRATEGIQUE DAMAS-TEHERAN

Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-interview-de-luc-michel-pour-press-tv-du-07-05-2022-laxe-de-la-resistance-contre-attaque-2-lalliance-strategique-damas-teheran-130898/

Assad à Téhéran: quels messages ?

Lors d’une rencontre, dimanche 8 mai à Téhéran, avec le président syrien Bachar al-Assad, le Leader de la Révolution islamique l’Ayatollah Khamenei a déclaré : « Aujourd’hui, la Syrie n’est plus la même Syrie qu’elle était avant la guerre. Malgré les ravages que ce pays a subis, la Syrie jouit d’un plus haut degré de respect et de crédit et tous les pays la considèrent comme une puissance. »

L’Ayatollah Khamenei a souligné que le président syrien et sa nation sont désormais honorés par toutes les nations de la région. « Certains dirigeants de pays voisins entretiennent des relations avec les dirigeants du régime sioniste et boivent du café ensemble. Cependant, les nations de ces mêmes pays descendent dans les rues lors de la Journée de Qods et scandent des slogans antisionistes et c’est la réalité actuelle de la région. »
Le Leader de la Révolution islamique, l’Ayatollah Khamenei, a déclaré que malgré les ravages qu’avait subis la Syrie pendant les années de la guerre, le pays serait désormais considéré comme une puissance majeure.

Lors d’une rencontre, ce dimanche 8 mai à Téhéran, avec le président syrien Bachar Assad, l’Ayatollah Khamenei a déclaré : « Aujourd’hui, la Syrie n’est plus la même Syrie qu’elle était avant la guerre. Malgré les ravages que ce pays a subis, la Syrie jouit d’un plus haut degré de respect et de crédit et tous les pays la considèrent comme une puissance. »

L’AYATOLLAH KHAMENEI A SOULIGNE QUE LE PRESIDENT SYRIEN ET SA NATION SONT DESORMAIS HONORES PAR TOUTES LES NATIONS DE LA REGION.

« Certains dirigeants de pays voisins entretiennent des relations avec les dirigeants du régime sioniste et boivent du café ensemble. Cependant, les nations de ces mêmes pays descendent dans les rues lors de la Journée de Qods et scandent des slogans antisionistes et c’est la réalité actuelle de la région. »

10 ans après, que demande Assad à l’Iran ?
Il a déclaré que divers facteurs avaient exercé leur influence sur la résistance et la victoire de la Syrie dans une guerre internationale. « L’un des plus importants de ces facteurs était votre propre moral élevé et, si Dieu le veut, vous seriez capable de reconstruire les ravages de la guerre à l’aide de ce même moral, car vous avez un travail important à faire. »

Le Leader a également commémoré le feu commandant en chef de la Force Qods du Corps des gardiens de la Révolution islamique, le général de corps d’armée Qassem Soleimani : « Cet honorable martyr faisait preuve d’un zèle particulier pour la Syrie et des véritables sacrifices. La manière dont il agissait en Syrie était pareille que pendant la Défense sacrée de huit ans en Iran. »

L’Ayatollah Khamenei a déclaré que le moral élevé et le dynamisme du président syrien pourraient faciliter de grandes tâches : « Le président et le gouvernement de la République islamique d’Iran sont également très dynamiques et ont un moral très élevé et une forte détermination et ils sont très sérieux envers la question de la Syrie. Cette opportunité doit être exploitée pour promouvoir les relations bilatérales plus que jamais. »
Le président syrien, pour sa part, a remercié la nation et le gouvernement iraniens pour leur soutien : « La fermeté de l’Iran et ses positions inébranlables au cours des quatre dernières décennies sur les questions régionales, en particulier sur la question de la Palestine, ont prouvé au monde entier que la voie de l’Iran était une voie correcte et fondée sur des principes. »
« Les ravages laissés par la guerre pouvaient être reconstruits, mais ce n’est pas le cas pour les principes. Ils ne peuvent pas être reconstruits », a-t-il ajouté.
Le président syrien a déclaré que les relations stratégiques entre l’Iran et la Syrie étaient un facteur majeur qui empêche le régime sioniste de dominer toute la région.

Dans un tweet, le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a déclaré que la visite de Bachar Assad en Iran avait ouvert un nouveau chapitre dans les relations stratégiques entre l’Iran et la Syrie. « Nous sommes déterminés à promouvoir nos relations à un niveau digne de deux nations », a-t-il souligné. M. Amirabdollahian a précisé que la défaite du complot du terrorisme en Syrie devait à une coopération proche entre l’Iran et la Syrie.

Pour connaître le message que la visite du président syrien à Teheran, cherche à passer, Luc Michel, géopoliticien, s’exprime sur le sujet.

* RADIO.LUCMICHEL
https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/
* LUCMICHEL-TV
https://vk.com/lucmicheltvhttps://vk.com/lucmicheltv

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.