# SYRIA COMMITTEES / L’ARMEE ARABE SYRIENNE AUX PORTES DE L’AEROPORT D’ABU AD-DOUHOUR (COMPTE-RENDU DE LA SITUATION MILITAIRE DU 10 JANVIER 2018)

CR CS 10 janvier 2018 (1)

SYRIA COMMITTEES /
L’ARMEE ARABE SYRIENNE AUX PORTES DE L’AEROPORT D’ABU AD-DOUHOUR
(COMPTE-RENDU DE LA SITUATION MILITAIRE DU 10 JANVIER 2018)
Par Fabrice Beaur (Фабрис Бэор), 10.01.2018, 21h45, heure de Moscou/
https://www.facebook.com/syria.committees
https://www.facebook.com/beaur.fabrice

L’Armée Arabe Syrienne (AAS) a encore avancé de plusieurs kilomètres depuis la nuit de mardi à mercredi. Et ce soir l’AAS est aux portes de l’aéroport de la ville d’Abu Ad-Douhour, à environ 7 km à l’Est de la ville elle-même.
Les « Forces Tigres » ne sont pas encore entrées dans l’aéroport bien que des rumeurs circulent sur le net depuis quelques heures. L’AAS attend des équipes de sapeurs afin d’entrer sur le territoire de l’aéroport afin de pouvoir rapidement le mettre en position de défense en dégageant les pièges très certainement laissé par les djihadistes d’Al-Qaïda.
Mais il semblerait que la prise de contrôle de l’aéroport ne soit qu’une question d’heures. Il se peut que nous nous réveillons ce jeudi matin avec comme nouvelle officielle la prise de l’aéroport.
Al-Qaïda a publié un communiqué invitant tous les terroristes à se rendre à Abu Ad-Douhour pour défendre la ville. Et d’ailleurs, nous pouvons déjà consulté sur le net des djihadistes des photos et des video qui affirment le départ de véhicules suicides pour affronter les forces armées gouvernementales dans la dite ville.
Plus à l’Est de l’aéroport, l’AAS a enfoncé les lignes de défenses des djihadistes qui semblent s’être retirés de toute la zone au sud d’Idlib le long de la route d’approvisionnement d’Alep. Les djihadistes encore présent dans le sud-est de la poche d’Idlib devraient être encerclés, comme je l’avais indiqué dans mon précédent compte-rendu, dans peu de temps.
Il est à parier que l’AAS laisse partir les djihadistes afin de gagner du terrain rapidement sans perte inutile. Reste le cas du groupe dit « Etat Islamique » (EI) qui fort de plusieurs centaines de « combattants » ne peut fuir car ils ne sont pas bienvenu dans le territoires encore sous le contrôle d’Al-Qaïda. L’EI va bientôt se retrouver encerclé de toute part par l’AAS. La réduction de cette poche risque de prendre du temps à l’AAS. Ce pourquoi, il est crucial de laisser partir les autres djihadistes d’Al-Qaïda afin de les isoler et de réduire leur nuisance au maximum.
Nous assistons à l’heure actuelle à une bataille (la ville d’Abu Ad-Douhour) qui devrait marquer un tournant majeure dans la guerre contre l’agression étrangère et la lutte anti-terroriste en République Arabe Syrienne.

FB

CR CS 10 janvier 2018 (2) CR CS 10 janvier 2018 (3)

This entry was posted in # ACTU / BREAKING NEWS, # ARTICLES BY LANGUAGES, # X: LEADERSHIP, * Fabrice BEAUR : Compte-rendu des opérations de la guerre anti-terroriste, * Français and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.