# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ JE REPETE QUE L’ERE DE L’ORDRE MONDIAL UNIPOLAIRE EST VOUE A L’ECHEC (POUTINE)

LM.GEOPOL -IV-2022  ORDRE MONDIAL (2022) FR

Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2022 08 23/ Série IV/
(avec AFP – Russosphère)

« Je répète que l’ère du monde unipolaire est en train de devenir une chose du passé. Peu importe la force avec laquelle les bénéficiaires du modèle mondialiste actuel s’accrochent à la situation, il est voué à l’échec »
– V. Poutine.

L’OCCIDENT SAPE LE SYSTÈME DE SÉCURITÉ EUROPÉEN, L’OTAN AVANCE À L’EST, DÉCLARE POUTINE. L’Occident fait sciemment s’effondrer la sécurité européenne en formant de nouvelles alliances militaires et en élargissant l’Otan à l’Est, a déclaré ce 16 août Vladimir Poutine. Ce sont les élites mondialistes qui tentent de conserver leur hégémonie en attisant des conflits dans le monde entier, y compris en Ukraine et en Afrique. Les pays occidentaux démolissent sciemment le système de sécurité européenne, en formant de nouvelles alliances militaires, a déclaré le Président russe ce 16 août au cours de son intervention lors de la conférence sur la sécurité internationale qui se tient dans le cadre du Forum militaire et technique international Armée 2022. II a également constaté que l’Otan avançait vers l’Est, renforçant ses infrastructures militaires, sa défense antiaérienne et ses capacités d’offensive. L’Alliance atlantique justifie de manière hypocrite ses démarches par la nécessité de renforcer la sécurité en Europe, alors que la réalité est complètement à l’opposé, poursuit-il. MAINTENIR L’HEGEMONIE AMERICAINE Selon lui, les élites mondialistes tentent ainsi de conserver l’hégémonie qui leur glisse des mains. « Tous les moyens sont utilisés. Les États-Unis et leurs vassaux s’immiscent grossièrement dans les affaires intérieures des États souverains: ils organisent des provocations, des coups d’État, des guerres civiles. Menaces, chantages et pressions tentent de contraindre des pays indépendants à se soumettre à leur volonté, à vivre selon des règles qui leur sont étrangères », a martelé M.Poutine. Et tout cela est fait dans un seul but: maintenir leur domination, le modèle qui permet de parasiter le monde entier, comme il l’était des siècles auparavant. Un tel modèle ne peut être maintenu que par la force ». LE CONFLIT UKRAINIEN ORGANISE PAR L’OCCIDENT La raison pour laquelle l’Occident orchestre le conflit en Ukraine depuis des années : « Pour le peuple ukrainien, ils ont préparé le sort de chair à canon. Ils ont réalisé le projet « anti-Russie », tout en fermant les yeux sur la prolifération de l’idéologie néonazie et les massacres d’habitants du Donbass. Enfin, ils nourrissaient et continuent de nourrir le régime de Kiev avec divers armements dont des lourds » a-t-il constaté. Et d’ajouter que les États-Unis essayent de faire traîner en longueur ce conflit, comme le montre la situation actuelle. ACTIVATION DE NOUVEAUX CONFLITS Washington se sert de la même stratégie pour embraser des conflits en Afrique, en Asie et en Amérique latine, poursuit-il.
En revenant sur la visite de Nancy Pelosi à Taïwan, le chef de l’État russe l’a qualifiée d’ »élément de la stratégie américaine voulue et ciblée pour déstabiliser la situation dans la région et le monde entier ». OPPOSITION DE LA RUSSIE Evoquant le passage à un monde multipolaire, la fin imminente du modèle mondialiste et la nécessité de diminuer les tensions dans le monde, la Russie se donne pour objectif de perfectionner les mécanismes de stabilité internationale et d’en créer de nouveaux, avec ses alliés et partenaires. Des sujets qui seront justement discutés au cours de cette 10e édition de la conférence sur la sécurité internationale, a précisé le Président russe.

« LE 24 FEVRIER MARQUE LA FIN D’UN MONDE UNIPOLAIRE » La domination inconditionnelle des États-Unis et leurs alliés appartient déjà au passé, et l’opération spéciale russe en Ukraine marque la fin d’un monde unipolaire, a déclaré le Ministre russe de la Défense. La multipolarité est désormais la réalité. BOULEVERSEMENT DANS L’ARCHITECTURE SECURITAIRE MONDIALE

A l’ouverture de la сonférence de Moscou sur la sécurité internationale dans le cadre du forum Armée-2022 qui se tient près de la capitale russe, Sergueï Choïgou, ministre russe de la Défense a évoqué les principaux enjeux d’un monde multipolaire. « Cette conférence se déroule dans le contexte d’un changement radical du système de sécurité mondial et régional. La domination inconditionnelle des États-Unis et leurs alliés appartient au passé. Le 24 février 2022, date du début de l’opération militaire spéciale en Ukraine a marqué la fin d’un monde unipolaire », a-t-il lancé. Si le monde multipolaire est devenu « la réalité d’aujourd’hui », ce passage de la domination d’un leader mondial à plusieurs centres de gravité n’est pas facile. « Cependant, cela crée des conditions réelles pour le développement d’États souverains » a-t-il développé. L’IDEE REÇUE SUR LES SUPERARMES OCCIDENTALES Selon le ministre, les livraisons d’armes effectuées par les pays occidentaux ne peuvent pas renverser le cours de l’opération militaire que la Russie mène en Ukraine depuis le 24 février. « L’opération spéciale russe a dissipé le mythe de la « superarme » que l’Occident fournirait à l’Ukraine et qui serait capable de changer radicalement la situation sur le front » a-t-il fait remarquer. Ainsi, ni les systèmes antichars Javelin, ni les drones, ni les lance-roquettes HIMARS n’ont eu d’impact significatif sur la situation, d’après le Ministre. Sergueï Choïgou a particulièrement abordé la question des armes nucléaires : « D’un point de vue militaire, il n’est pas nécessaire d’utiliser des armes nucléaires en Ukraine pour atteindre les objectifs ». LE SYSTEME OCCIDENTAL SE SUICIDE EN DIRECT, SOUS NOS YEUX !
Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, à la suite d’une rencontre avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a annoncé la nécessité de démilitariser la centrale nucléaire de Zaporozhye. Cette prise de position qui est celle de Washington, reprise de suite par l’UE et tous les pays de l’OTAN démontre que l’ONU fait partie du système de la domination occidentalo-américaine. L’orgueil démesuré du bloc occidental les amène à détruire leur outil hypocrite de domination du théâtre international que sont les « institutions » mondiales. Nous sommes bien dans un affrontement entre d’un côté le bloc américain qui en crise systématique cherche à pomper le maximum de force de ses colonies européennes – et quoi de mieux que de les mettre au garde-à-vous via une guerre provocatrice fomentée avec les pantins de la Junte de Kiev – ET le nouveau Bloc de l’Est, le Bloc eurasien pour la définition du Monde de demain. Encore de nombreuses batailles à mener, mais la voie est tracée et il n’y aura pas de marche arrière. Le vin à été tiré, il faut maintenant le boire. Le 24 février 2022 est cette date charnière ! La victoire de la Russie dans sa guerre contre l’OTAN sur le proxy « Ukraine » sera le premier acte du grand chamboulement géopolitique mondial ! Poutine vient de rentrer une deuxième fois dans l’Histoire ! La première fois avec sa politique de redressement national de la Russie. Il était déjà entré dans l’Histoire russe. Aujourd’hui, il vient d’entrer dans l’Histoire de l’Humanité ! LA GUERRE EN UKRAINE METTRA FIN À LA DOMINATION OCCIDENTALE, A DÉCLARÉ LE PREMIER MINISTRE HONGROIS VIKTOR ORBAN. Il est cité par Tichys Einblick : «Après la fin de la guerre en Ukraine, l’UE sera plus faible qu’avant la guerre, tandis que d’autres pays et régions en bénéficieront. Premièrement, l’Occident ne peut pas gagner militairement la guerre en Ukraine. Deuxièmement, les sanctions n’ont rien fait pour déstabiliser la Russie. Troisièmement, leurs dommages à l’Europe sont énormes. Quatrièmement, le monde ne s’est pas rangé derrière les États-Unis et l’Ukraine. Viktor Orban a noté que la majeure partie du monde ne soutient pas les États-Unis et l’Ukraine. « Les Chinois, les Indiens, les Brésiliens, l’Afrique du Sud, le monde arabe, l’Afrique. Il est fort possible que cette guerre mette fin à la domination de l’Occident. POUTINE ET XI SERONT PRESENTS AU SOMMET DU G20, AFFIRME LE PRESIDENT INDONESIEN

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping assisteront au sommet du G20 en novembre, a affirmé le dirigeant de l’Indonésie – qui préside actuellement ce forum des grandes économies mondiales – dans une interview publiée vendredi.

La présence des deux chefs d’Etat lors du sommet coïnciderait avec celle du président américain Joe Biden, alors que les relations de Washington avec Moscou et Pékin sont au plus bas, en raison de la guerre en Ukraine et des tensions autour de Taïwan.

Il n’était pas certain que M. Poutine et M. Xi se rendraient sur l’île indonésienne de Bali pour prendre part aux discussions. Moscou se trouve isolé depuis son invasion de l’Ukraine, tandis que le dirigeant chinois restreint ses voyages à l’étranger en raison du Covid-19.

Mais le président indonésien Joko Widodo a indiqué dans une interview à Bloomberg que les deux dirigeants assisteraient en personne au sommet.

« Xi Jinping viendra. Le président Poutine m’a aussi dit qu’il viendrait », a affirmé M. Widodo, selon l’article.

Des responsables au Kremlin ont expliqué en juin que M. Poutine avait accepté l’invitation de M. Widodo, sous réserve que la situation sanitaire liée à la pandémie lui permette d’y assister en personne.

Joe Biden devrait également se rendre au sommet mais la Maison Blanche n’a pas encore confirmé les détails de ce déplacement, notamment s’il y aura une rencontre séparée avec M. Xi à Bali.

Les deux dirigeants se sont mis d’accord fin juillet sur le principe d’une rencontre lors d’un entretien téléphonique, ce qui serait une première depuis l’arrivée de M. Biden au pouvoir, mais aucun calendrier n’a été annoncé.

« Je n’ai aucun voyage du président Biden a annoncé pour le moment, mais comme vous l’avez vu nous avons participé au G20 cette année », a déclaré un porte-parole américain du Conseil pour la sécurité nationale.

« Si Poutine vient au G20 alors le président ukrainien Volodymyr Zelensky devrait aussi participer », a-t-il ajouté. M. Zelensky a été invité au sommet par l’Indonésie, même si l’Ukraine n’est pas membre du G20, et a indiqué qu’il y assisterait, du moins virtuellement.

Jakarta a été soumise à des pressions occidentales pour exclure Vladimir Poutine de l’événement après avoir annoncé en avril qu’il était invité mais a conservé une attitude de neutralité concernant l’Ukraine.

Joko Widodo s’est rendu à la fois à Kiev et à Moscou au début de l’année.

Des responsables indonésiens ont affirmé que les déclarations de M. Widodo semblaient confirmer la présence des deux chefs d’Etat.

Le porte-parole du ministère indonésien des Affaires étrangères Teuku Faizasyah a expliqué à l’AFP que la Russie et la Chine « avaient reçu l’invitation et dit qu’ils assisteraient » au sommet. C’est « quelque chose que nous espérons vivement », a-t-il ajouté. Le chef de cabinet de M. Widodo n’a pas souhaité commenter les propos du président indonésien et son secrétaire d’Etat n’a pas répondu à une sollicitation de l’AFP.

Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LUCMICHEL-TV https://vk.com/lucmicheltv

TWITTER https RADIO.LUCMICHEL
https://www.podcastics.com/podcast/radiolucmichel/://twitter.com/LucMichelPCN
FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

Ce contenu a été publié dans * Français, # ACTU / BREAKING NEWS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.