# RADIO.LUCMICHEL/ EODE GEOPOLITIQUE/ DOSSIER UKRAINE-RUSSIE-NOVOROSSIYA/ LUC MICHEL : L’AXE RUSSIE-IRAN, DES SANCTIONS A L’CONOMIE DE DEMAIN DESAMERICANISEE ET DEDOLLARISEE

Ecoute sur :
Le chef de la diplomatie iranienne, dès son arrivée à Moscou, a affirmé que l’objectif de son déplacement repose sur trois axes principales dont la poursuite des accords conclus lors de la visite du président iranien Ebrahim Raisi à Moscou, les pourparlers de Vienne visant la levée des sanctions contre l’Iran, ainsi que la crise en Ukraine :
Amirabdollahian a déclaré à son arrivée à Moscou qu’il suivrait trois questions lors de son voyage en Russie, la poursuite des accords conclus lors de la visite du président iranien Ebrahim Raisi à Moscou plus tôt cette année étant la première, les pourparlers de Vienne visant la levée des sanctions contre l’Iran, ainsi que la crise en Ukraine. L’Iran a explicitement condamné la guerre en Ukraine, en Afghanistan, au Yémen ou ailleurs dans le monde, a réaffirmé le ministre. «Nous condamnons les sanctions et pensons que l’imposition de sanctions unilatérales contre des nations et des pays est une mauvaise méthode». Il a rejeté les perceptions reflétées dans les médias selon lesquelles la Russie mettrait fin à son soutien à l’Iran à Vienne si Téhéran parvenait à une conclusion avec les États-Unis et les participants européens. Amirabdollahian a noté qu’il n’avait pas saisi une telle compréhension des pourparlers avec son homologue russe Sergueï Lavrov la semaine dernière, exprimant l’espoir qu’ils pourraient parvenir à une conclusion claire afin que la Russie reste aux côtés de l’Iran dans la conclusion d’un bon accord durable et solide.
L’Iran salue les efforts russes dans les pourparlers de Vienne :
Amir-Abdollahian a apprécié l’équipe de négociation russe aux pourparlers de Vienne pour ses efforts constructifs pour aider à se rapprocher d’un accord sur la levée des sanctions contre l’Iran. Aujourd’hui est une occasion importante de discuter et de se consulter sur les développements en Ukraine, en Afghanistan, au Yémen, en Syrie et en Palestine et sur d’autres questions internationales, a déclaré le ministre iranien. Amir Abdollahian a souligné que’indépendamment de tous les développements internationaux, la République islamique d’Iran attache de l’importance à l’expansion des relations avec son voisin la Russie. Dans ce contexte, il a relevé les accords de base conclus par les deux pays lors de la visite du président iranien Raïssi à Moscou et de ses entretiens avec son homologue russe Vladimir Poutine. Lavrov, pour sa part, a souligné les relations solides entre les deux pays, en disant : Les relations entre Téhéran et Moscou se développent dans tous les domaines, et un document complet sur la coopération à long terme entre les deux pays est actuellement en cours d’examen et de finalisation. Les deux pays ont des points de vue communs sur de nombreuses questions internationales, a-t-il ajouté, faisant référence à l’augmentation significative du volume des relations économiques entre l’Iran et la Russie. Malgré les facteurs qui se produisent dans le monde, les échanges commerciaux et le volume des relations commerciales ont augmenté de 80% l’année dernière et ont atteint environ quatre milliards de dollars, a noté M. Lavrov. Il a également exprimé sa confiance que les relations entre les deux pays seront plus développées dans un proche avenir, surtout maintenant que les négociations sur le JCPOA sont dans une phase finale.
Les pourparles de vienne sont entrés dans leur phase finale, selon Lavrov : Les pourparlers de Vienne à l’ordre du jour des pourparlers entre Téhéran et Moscou
Lors de sa réunion avec le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amirabdollahian, Lavrov a déclaré qu’il était convaincu que les perspectives étaient encore plus impressionnantes, compte tenu, entre autres, du fait que les pourparlers sont entrés dans la dernière ligne droite, a rapporté le média russe Sputnik News. Lavrov a également déclaré que l’Iran et la Russie préparaient de nouveaux documents destinés à officialiser un nouveau niveau de coopération entre les deux pays. Malgré des «facteurs bien connus» visant à faire pression sur la coopération Téhéran-Moscou, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, le chiffre d’affaires commercial Iran-Russie augmentait régulièrement à un rythme record, puisqu’il a augmenté de près de 80% l’année dernière, dépassant les 4 milliards de dollars.
Luc Michel, géopoliticien, intervient sur ce sujet.
* RADIO.LUCMICHEL
https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/
* LUCMICHEL-TV
https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE-TV
https://vimeo.com/eodetv
* EODE-TV sur YouTube
https://www.youtube.com/user/EODEtv
Ce contenu a été publié dans * Français, # ACTU / BREAKING NEWS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.