# RADIO.LUCMICHEL/ INTERVIEW DE LUC MICHEL POUR PRESS TV DU 2022/ LA RADICALISATION DU GOUVERNEMENT D’EXTREME-DROITE ISRAELIEN SUR JERUSALEM

RADIOLM - post 515 esplanade I- 20223doc

Ecoutez sur :
L’émission commence à 100 secondes !
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-interview-de-luc-michel-pour-press-tv-du-2022-la-radicalisation-du-gouvernement-dextreme-droite-israelien-sur-jerusalem-218157/

2023 01 05 (Série II)

Des Palestiniens de Cisjordanie occupée et de la bande de Gaza dénoncent la visite controversée d’un ministre israélien d’extrême droite à la mosquée al-Aqsa à Qods-Est occupée/

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a qualifié cette visite de provocation sans précédent, avertissant que la prise d’assaut de la mosquée risquait d’aggraver la situation. En outre, le mouvement de la Résistance islamique de la Palestine, Hamas, affirme que le raid sur le lieu saint est conforme à ce qu’il appelle les actes malveillants d’Israël contre les valeurs sacrées des musulmans. Le mouvement affirme que cela fait partie des efforts du régime pour éroder l’identité arabe de la mosquée d’al-Aqsa. Le Hamas affirme également que le lieu saint a toujours appartenu aux Arabes et aux Musulmans, et qu’aucun fasciste, selon ses mots, ne peut déformer la réalité. Luc Michel, géopoliticien, nous donne plus d’explications.

ESPLANADE DES MOSQUEES : REUNION JEUDI DU CONSEIL DE SECURITE DE L’ONU

Le Conseil de sécurité de l’ONU a débattu ce jeudi 4 janvier de la «question palestinienne», ont annoncé mercredi les Nations unies, au lendemain d’un tollé international provoqué par la visite d’un ministre israélien sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est.

Confirmant ce que des diplomates évoquaient depuis plusieurs heures, l’ONU a officialisé dans un bref communiqué que les 15 Etats membres du Conseil de sécurité se réuniraient jeudi à 15H00 (21h en France) pour débattre de la «situation au Moyen-Orient, notamment la question palestinienne».

«Importance de maintenir le statu quo» :
Lors de son point de presse quotidien, le porte-parole du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, Stéphane Dujarric, a répété ce que son adjoint avait affirmé mardi: Antonio Guterres «appelle toutes les parties à s’abstenir de prendre des mesures qui puissent faire monter les tensions à et autour de Jérusalem». Les Nations unies, dont le Conseil de sécurité a déjà adopté plusieurs résolutions sur le conflit israélo-palestinien, ont réaffirmé mardi «l’importance de maintenir le statu quo dans les lieux saints».

Troisième lieu saint de l’islam et site le plus sacré du judaïsme sous le nom de «Mont du Temple», l’esplanade des Mosquées est située dans la Vieille ville de Jérusalem, dans le secteur palestinien occupé et annexé par Israël. En vertu d’un statu quo historique, les non-musulmans peuvent se rendre sur le site à des heures précises mais ne peuvent pas y prier. Or, ces dernières années, un nombre croissant de juifs, souvent nationalistes, y prient subrepticement, un geste dénoncé comme une «provocation» par les Palestiniens et plusieurs pays du Moyen-Orient.

Figure de l’extrême droite israélienne et nouveau ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir a effectué mardi un bref déplacement sur cette esplanade des Mosquées, soulevant une vague de condamnations internationales, y compris des Etats-Unis, l’allié historique d’Israël.

VU DU MONDE ARABE :
SUR L’ESPLANADE DES MOSQUEES, ITAMAR BEN-GVIR “ALLUME LA MECHE DE L’EXPLOSION”

Bien qu’organisée en catimini, la visite du nouveau ministre suprémaciste de la Sécurité nationale du gouvernement de Benyamin Nétanyahou sur le lieu saint de la vieille ville de Jérusalem a été largement condamnée en Palestine et dans l’ensemble du Moyen-Orient, en ceci qu’elle pourrait déclencher une nouvelle spirale de violence.

“L’occupation provoque le monde : Ben-Gvir prend d’assaut Al-Aqsa”, titre Al-Ayyam, l’un des deux principaux quotidiens palestiniens, dans son édition du mercredi 4 janvier, au lendemain de la visite du tout nouveau ministre israélien de la Sécurité nationale, un suprémaciste d’extrême droite, sur l’esplanade des Mosquées, dans la vieille ville de Jérusalem, occupée par Israël depuis 1967.

L’esplanade des Mosquées, sur laquelle on retrouve la mosquée Al-Aqsa, est le troisième site le plus sacré de l’islam, après La Mecque et Médine. Elle occupe la majeure partie du mont du Temple, le lieu le plus saint du judaïsme.

“Le gouvernement israélien dont je suis membre ne se soumettra pas à une organisation méprisable et meurtrière. Le mont du Temple est ouvert à tous et si le Hamas pense que ses menaces me dissuaderont, il doit savoir que les temps ont changé. Il y a un gouvernement à Jérusalem !”, a écrit sur Twitter Itamar Ben-Gvir juste après sa visite.

* RADIO.LUCMICHEL
https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/
* LUCMICHEL-TV
https://vk.com/lucmicheltv

Ce contenu a été publié dans # ACTU / BREAKING NEWS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.